Jeux du Canada 2013

En aviron, il existe plusieurs façons de placer les rameurs, mais laquelle permet d’annuler la force latérale produite par les athlètes? En natation, le nageur doit-il travailler son amplitude ou plutôt sa fréquence de nage pour améliorer son temps? Et comment le modèle mathématique à pendule double intervient-il dans une frappe de golf?

Dans le cadre des Jeux du Canada de 2013, la Faculté des sciences a appuyé l’initiative de vulgarisation scientifique du Regroupement des étudiants chercheurs en sciences de l'Université de Sherbrooke (RECSUS) et du Département de mathématiques : la tenue d’un kiosque de présentation des sciences dans les sports sur le Campus principal de l’UdeS et la diffusion de courts textes écrits sur le sujet.

En 2013, année internationale des mathématiques de la planète Terre, des étudiants du Département de mathématiques ont répondu notamment aux questions mentionnées ci-dessus et ont démontré l’omniprésence de cette science dans 15 sports présentés aux Jeux du Canada : athlétisme, aviron, baseball, basketball, canoë-kayak, golf, lutte, natation, natation en eau libre, plongeon, soccer, softball, tennis, triathlon, voile. Deux textes d’étudiants en chimie et en physique se sont également ajoutés à la série.

D’autres étudiants à la maîtrise et au doctorat du RECSUS ont animé un kiosque de promotion et de vulgarisation des sciences. Le public a eu l’occasion d’en apprendre plus sur la rotation qui modifie la trajectoire des disques, des balles et même des plongeurs, et sur l’influence de la recherche en nouveaux matériaux sur les performances sportives. Ce kiosque était situé entre les stades extérieur et intérieur du Campus principal de l’UdeS et l’horaire variait selon le calendrier des compétitions sur le site de l’UdeS.

Voici les textes qui ont été rédigés pour l'occasion :