Robert Bradley

Professeur titulaire

Centre SÈVE
Centre de recherche CEF

Coordonnées

Courriel : Robert.Bradley@USherbrooke.ca
Téléphone : 819 821-8000, poste 62080
Télécopieur : 819 821-8049
Local : D5-205

Formation

Ph. D. Pédologie forestière, McGill (1996)

Postdoctorat, UBC (1996-1998)

Thème de recherche

  • Biodiversité des sols
  • Rétroactions sol-plantes
  • Succession végétale
  • Agroforesterie
  • Gaz à effet de serre
  • Cyclage d'azote
  • Biologie et biochimie des sols

Recherches

Les flux d’énergie et le cyclage d’éléments nutritifs sont deux aspects fondamentaux du fonctionnement des écosystèmes terrestres. Le sol représente une "zone chaude" d'activités biologiques où se couple les métabolismes autotrophes et hétérotrophes qui contrôllent ces fonctions de l'écosystème. Dans mon laboratoire, on s’intéresse principalement aux cycles du carbone et de l'azote, àla nutrition minérale et organique des végétaux, à l'activité et la diversité des communautés microbiennes du sol, aux diverses fonctions de la rhizosphère, et aux rôles des mycorhizes et de certains groupes fauniques du sol. Ces divers volets de recherche cadrent dans un plus large contexte qui tentent d'élucider les effets des perturbations et de la succession des écosystèmes naturels, et ceux de la gestion d'écosystèmes anthropisés.  Ce programme de recherche consiste en un travail d'équipe avec les étudiants gradués de l’Université de Sherbrooke, misant sur la collaboration de partenaires québécois et canadiens des secteurs publics et privés.

Publications

Autres publications

Chagnon P-L, Bradley RL, Maherali H, Klironomos JN (2013). A C-S-R framework for studying life history of mycorrhizal fungi. Trends in Plant Science, 18: 484-491.

Pelletier-Bergeron S, Bradley RL, Munson A, Parsons W (2013) Physico-chemical and functional characteristics of soil charcoal produced at five different temperatures. Soil Biology & Biochemistry. 58: 140-146.

Chagnon P-L, Bradley RL, Klironomos JN (2012). Using ecological network theory to evaluate the causes and consequences of arbuscular mycorrhizal community structure. New Phytologist, 194: 307-312.