Romaric Armel Mouafo Tchinda 

Romaric est doctorant au département de biologie, avec un cheminement en microbiologie. Il achèvera son doctorat d’ici la fin de l’année 2020. Fasciné par la recherche et la protection des plantes, son rêve est de devenir chercheur. Mais pas un chercheur ordinaire ! En effet, en plus de ses études doctorales, Romaric a également complété deux microprogrammes de 3e cycle : celui de professionnalisation en sciences du végétal du centre SÈVE et celui d’enrichissement des compétences en recherche du Centre CR+. Romaric est aussi un écrivain, un poète et un homme très engagé dans sa communauté.

En effet, Romaric, originaire du Cameroun, a grandi dans un village modeste au sein duquel peu de personnes ont eu la chance de poursuivre des études postsecondaire et universitaire. La mission qu’il s’est donnée très tôt a été de transmettre les connaissances acquises au cours de son parcours universitaire, à sa communauté d’origine afin d’aider les agricultrices et les agriculteurs camerounais à optimiser leurs récoltes et leurs techniques de production. Romaric souligne qu’il a investi sa vie pour aider et soutenir ces productrices et producteurs, et qu’il continuera encore lorsqu’il sera chercheur. C’est sa principale motivation au réveil, chaque matin. Des idées de projets internationalisant et multiculturels, il n’en manque pas.

À l’UdeS, Romaric est aussi engagé comme président de l’association étudiante des Camerounais. Après avoir vécu ce moment difficile d’immigré seul, loin de sa famille, dans une société nouvelle et dans un système scolaire différent, Romaric a souhaité accompagner les jeunes étudiantes et étudiants internationaux provenant du Cameroun lors de leur installation au Québec. Des échanges, des rencontres, des diners ou encore des conférences d’anciennes et anciens diplômés, voici ce que Romaric et son équipe leur proposent pour faciliter cet évènement de la vie et ainsi leur permettre de se créer « une deuxième famille ». À la Faculté des sciences, Romaric est membre du Centre SÈVE. Dans ce cadre, il a participé à la création d’un comité étudiant de partenariat international qui facilite les interactions entre les chercheuses et les chercheurs du monde entier. Il est également directeur des étudiants et étudiantes de la société de protection des plantes du Québec (SPPQ).

Au sein de la société québécoise, Romaric est également engagé : à la suite de la pandémie de covid-19, il s’est proposé comme aide de service auprès des préposés aux bénéficiaires afin d’appuyer les institutions face à la pénurie de personnel. Plus qu’une expérience humaine, Romaric déclare avoir découvert un autre visage de ce Québec qu’il aime tant. Notamment à travers d’innombrables discussions et échanges avec les aînés. Ému par ces rencontres, Romaric leur a dédié d’ailleurs plusieurs poèmes.

Enfin, Romaric est persuadé que la diversité est sa force. Il se promet qu’en tant que chercheur, il saura la mettre en avant dans ses équipes afin de faire ressortir le meilleur de chacune et chacun, comme le partage et la connaissance de l’autre, mais aussi l’innovation et l’excellence scientifique.

Son dernier mot d’ailleurs pour définir la Faculté des sciences est aussi celui-ci : « DIVERSITÉ ».