IPS en soins de première ligne - diplômée

Émilie Castonguay, IPSPL

Pourquoi devenir IPS en soins de première ligne?

Suite à ma pratique dans le Nord du Québec où j’ai pu développer mon jugement clinique et goûter à l’autonomie professionnelle, je me sentais prête à m’inscrire à la maîtrise. Je vois dans la profession d’IPSPL, qui prend de l’expansion depuis quelques années, un grand potentiel pour améliorer l’accessibilité aux soins de première ligne et une belle opportunité professionnelle de potentialiser mes connaissances et d’élargir mes compétences auprès d’une clientèle variée.

Deux points forts de vos études à l'Université de Sherbrooke?

La disponibilité des professeurs et du personnel de soutien de la faculté de médecine et des sciences de la santé. Qu’il s’agisse de précision sur des notions théoriques, d’encadrement pour les procédures administratives ou d’un besoin particulier, le personnel de la faculté est facilement accessible et dévoué pour les étudiants.

Les médecins et les IPSPL qui nous enseignent ou nous supervisent en stage sont qualifiés. Ils ont l’habitude de travailler avec des apprenants. L’encadrement est bien dosé, c’est-à-dire qu'il y a un équilibre entre le partage de leurs connaissances et de leur expérience tout en considérant notre point de vue et en respectant notre identité professionnelle.