La violence à caractère sexuel n’a pas sa place dans notre société et ne devrait pas y être tolérée, encore moins banalisée. Elle touche principalement les femmes, bien que les hommes peuvent aussi en être victimes. Elle se définit comme toute forme de violence, physique ou psychologique, perpétrée par le biais de pratiques sexuelles ou ciblant la sexualité. Cela comprend : le harcèlement sexuel, l’agression sexuelle, les attouchements, les images sexuelles dégradantes, le voyeurisme, l’exhibitionnisme, le cyberharcèlement et l’exploitation sexuelle.

Campagne provinciale

Ensemble, les associations étudiantes et les universités québécoises mènent depuis mars 2016 la campagne provinciale « Sans oui, c'est non! » visant à sensibiliser les communautés universitaires et à prévenir les violences à caractère sexuel. Axée sur la question du consentement, cette campagne met notamment de l’avant des repères pour favoriser des relations saines et respectueuses ainsi que des ressources pour aider les personnes victimes ou témoins en cas de situation de harcèlement, d’agression ou d’inconduite à connotation sexuelle.