Santé psychologique

Il est important voir même crucial de considérer et de parler de santé psychologique de nos jours.  À titre indicatif, nous vous présentons ici quelques faits  qui démontrent l’ampleur du phénomène sur le marché du travail.

  • Les problèmes de santé mentale, en particulier la dépression, constituent la catégorie de réclamations dont la croissance connaît la hausse la plus rapide au Canada.
  • Les problèmes de santé psychologique au travail représentent 50 % de l'absentéisme
  • Les indemnités financières reliées à des problèmes de santé psychologique au travail ont augmenté de 700 % en cinq ans.
  • Le stress et les problèmes de santé mentale figurent au premier rang des causes de demandes de règlements d’invalidité de courte et de longue durée dans les entreprises canadiennes.
  • Six millions de journées de travail sont perdues annuellement au Québec en raison de santé mentale.

Si les organisations ont tout intérêt à mettre en place de structures et de pratiques qui favorisent et soutiennent la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail et à assurer la promotion d'une culture favorisant la santé et la sécurité psychologiques au travail, les individus demeurent néanmoins les premiers affectés.

Impacts personnels des problèmes de santé psychologique

  • Perte de journées de travail
  • Pertes de revenus dues à des départs précipités
  • Perte d’aptitude à composer avec les défis quotidiens
  • Perte d’estime de soi
  • Répercussions sur la famille, les amis et les collègues de travail
  • Perte de qualité de vie

Les problèmes de santé mentale sont majeurs et omniprésents un peu partout et concernent une très grande partie de la population. C’est pourquoi l'UdeS met en place des moyens pour diminuer les risques et augmenter notre santé psychologique!

Pour les étudiantes et étudiants

Divers services de psychologie sont offerts aux étudiantes et étudiants de l'UdeS dans le but de les soutenir et de les aider dans leur vie personnelle et scolaire. Des chroniques, des dossiers thématiques et des ateliers (par exemple sur la méditation ou la prévention du suicide) sont offerts tout au long de l'année scolaire.

Dans un but de prévention et de soutien aux victimes, des sites Web proposant beaucoup d'information et de conseil sur certaines problématiques ayant de fort potentiels d'impact sur la santé psychologique ont été créés :Violence à caractère sexuelle et Respect, prévention et soutien en matière de conflits et de harcèlement.

Il est aussi possible de consulter pour des services psychologiques individuels, que ce soit pour un suivi psychologique à court terme ou une consultation ponctuelle. Dans le cas d'étudiantes ou d'étudiants à temps complet, les assurances collectives couvrent les frais de consultation.

Le Centre d'intervention psychologique de l'Université de Sherbrooke de la Faculté des lettres et sciences humaines, en activité de la fin de septembre à la fin d'avril, offre un service d'aide psychologique à court terme pour les personnes de 18 ans et plus. Le suivi thérapeutique est offert par des intervenantes et intervenants en stage de formation au doctorat en psychologie sous la supervision de psychologues membres de l'Ordre des psychologues du Québec.

De plus, en cas d'urgence, les personnes en état de détresse ou leurs proches sont invités à communiquer avec Urgence détresse, un service 24 h/jour et 7 jours/semaine offert par le CSSS-IUGS : 819 780-2222.

Pour le personnel

L'Université offre aussi plusieurs services de soutien et d'aide au personnel :

  • Pairs aidants : Des membres du personnel au sein de l'ensemble des unités administratives qui sont formés et outillés pour accueillir, soutenir et orienter, en toute confidentialité, des collègues qui vivent des difficultés et qui présentent des signes de détresse. Ils voient aussi à susciter l'écoute, l'entraide et la reconnaissance entre collègues, de façon à contribuer à la qualité de vie au sein de notre milieu de travail.
  • Programme d'aide au personnel : Un service qui permet aux membres du personnel éprouvant des difficultés personnelles de consulter une personne professionnelle qui pourra les aider à trouver une solution. Une firme externe est mandatée pour offrir les services professionnels du Programme d'aide au personnel de l'Université de Sherbrooke.
  • Prévention et soutien en matière de conflits, harcèlement discrimination : Un site Web avec des conseils et des outils ainsi qu’un réseau de personnes habilitées à intervenir au besoin afin que chacun puisse mieux agir pour susciter un climat harmonieux autour de soi, savoir comment réagir en cas de désaccord ou de conflit et connaître les personnes vers qui se tourner lorsque surviennent des situations problématiques.
  • Prévention et soutien : violences à caractère sexuel : Un site Web qui présente des repères pour favoriser des relations saines et respectueuses ainsi que des ressources pour aider les personnes victimes ou témoins en cas de situation de harcèlement, d’agression ou d’inconduite à connotation sexuelle. Ce site Web est déployé dans le cadre de la campagne provinciale interuniversitaire «Sans oui, c'est non!».
  • Le Centre d'intervention psychologique de l'Université de Sherbrooke (CIPUS) de la Faculté des lettres et sciences humaines, en activité de la fin de septembre à la fin d'avril, offre un service d'aide psychologique à court terme pour les personnes de 18 ans et plus. Le suivi thérapeutique est offert par des intervenantes et intervenants en stage de formation au doctorat en psychologie sous la supervision de psychologues membres de l'Ordre des psychologues du Québec.