La rhubarbe

Habituellement consommée comme un fruit, la rhubarbe, originaire d’Asie du Nord est plutôt un légume appartenant à la famille des polygonacées.

Vous aimerez la rhubarbe, car elle…

  • est une excellente source de potassium (primordial pour la transmission des impulsions nerveuses et pour la contraction musculaire) lorsque consommée crue;
  • contient de la vitamine C et du calcium (prévention de l’ostéoporose) lorsque consommée crue;
  • contient beaucoup d’eau (94 %);
  • est très peu calorique (lorsque consommée sans sucre);
  • a des propriétés purgative, tonique, apéritive, cholagogue (facilite la digestion), antiputride et vermifuge.

Comment la consommer

Crue

  • couper la feuille ainsi que la base de la tige;
  • laver la tige et la couper en morceaux;
  • peler la tige si elle est trop fibreuse;
  • tremper la tige dans du sel ou du sucre si on la consomme crue (attention au surplus calorique)
  • combiner avec d’autres fruits (fraises, pommes, etc.).

Cuite

  • cuire la tige dans peu d’eau, à feu modéré, jusqu’à amollissement des fibres, soit environ 20 minutes;
  • en faire de la compote, de la marmelade ou des marinades;
  • remplacer la canneberge par la rhubarbe dans la plupart des recettes;
  • incorporer aux muffins, tartes, gâteaux, crèmes glacées ou sorbets;
  • accompagner les mets de viandes et poissons;
  • combiner avec la cannelle, le citron et le gingembre.

Quelques précautions

Les feuilles de la rhubarbe sont toxiques, il faut donc éviter de les consommer. On recommande également de bien nettoyer les tiges afin d’enlever toutes les petites parties de feuilles qui pourraient s’y trouver.

Achat, conservation et conseils pratiques

  • Choisir des tiges fermes et cassantes, sans taches.
  • Conserver quelques jours au réfrigérateur ou mettre en conserve.
  • La couper en morceaux ou la réduire en compote pour la conservation au congélateur.
  • Faire tremper les tiges quelques minutes dans de l’eau salée avant de les cuire. Ainsi, on aura besoin de mettre moins de sucre dans les préparations puisque le sel diminue l’acidité de la rhubarbe.
  • Éviter de cuire la rhubarbe dans une casserole composée de ces métaux, car elle réagit à l’aluminium, au fer et au cuivre en prenant une couleur brune peu appétissante.

Références

  • Collectif (2008). La mini-encyclopédie des aliments. Les Édition Québec Amérique inc., France, p.152