Le navet et le rutabaga

Navet, navet blanc, rutabaga, chou de Siam, rabiole… plusieurs noms sont utilisés pour désigner ce merveilleux légume racine qui possède des propriétés intéressantes tant pour son profil nutritionnel que pour sa polyvalence en cuisine!
Avant de commencer à le cuisiner, réglons d'abord quelques questions d'ordre linguistique. Si l'on souhaite être précis, le légume qu'au Québec on appelle habituellement « navet » est en fait un rutabaga.

Rutabagas

Le navet, aussi appelé « rabiole » est un autre légume racine, lui aussi fort intéressant. La couleur de la chair constitue la différence principale entre les deux : le navet a la chair blanche tandis que le rutabaga a la chair jaune. De plus, le rutabaga est généralement plus gros que le navet.

Navets

Le navet et le rutabaga contiennent des éléments qui aident à se prémunir contre certains cancers ainsi que certaines maladies cardiovasculaires. Plus précisément, les deux légumes sont une excellente source de vitamine C et une bonne source de potassium et de fibres alimentaires. Mais ces propriétés n’ont rien d’étonnant, ce sont des légumes après tout!

Pourquoi les aimeriez-vous? Pour leur polyvalence et leur coût modique!

Le saviez-vous?

Le navet a été introduit en Amérique par Jacques Cartier en 1541 et a été parmi les premiers légumes à être cultivé en Nouvelle-France. En ce qui concerne le rutabaga, il est né d’un croisement entre un chou frisé et un navet!
Comment les consommer?
Inspirez-vous de la façon d’apprêter les pommes de terre! Le navet et le rutabaga peuvent être servis en purée, en mousse, frits, rôtis au four, dans un bouilli, farcis, et même crus!

N’oubliez pas les feuilles, qui sont aussi comestibles! Elles peuvent être ajoutées à une soupe, légèrement revenues dans un peu d’huile, cuites à la vapeur, ou bien ajoutées à une salade verte!

Conservation

Le navet et le rutabaga peuvent être conservés jusqu’à 3 semaines au réfrigérateur. Évitez de les laver pour maximiser la durée de la conservation.

Sources