Le miel

Entièrement naturel et offert en plusieurs variétés selon l’origine florale du nectar (trèfle, colza, luzerne, bruyère, acacia, pommier, etc.), le miel possède plusieurs propriétés thérapeutiques intéressantes.

Vous aimerez le miel, car il…

  • soulage le rhume, les irritations à la gorge et les états grippaux;
  • élimine les bactéries;
  • accélère la cicatrisation;
  • soulage de la constipation;
  • diminue la douleur des ulcères;
  • joue un rôle dans l’équilibre de la flore intestinale (effet prébiotique);
  • contient des antioxydants (flavonoïdes);
  • contient du potassium (en faible quantité);
  • a un pouvoir édulcorant plus élevé que le sucre;
  • a plusieurs propriétés (antiseptique, antibactérien, purificateur, tonifiant, fébrifuge, sédatif, apéritif et digestif).

Comment le consommer

  • Remplacer le sucre par du miel dans les recettes (autant pour les mets salés : vinaigrettes, marinades, légumes, etc. que pour les mets sucrés : pains, muffins, compotes, gelées, etc.) : remplacer 250 ml de sucre par 150 à 200 ml de miel et diminuer la quantité de liquide de 50 ml. Il faut alors diminuer la température de cuisson de 15 °C et surveiller le temps de cuisson.
  • Boire un petit verre d’eau chaude auquel on a ajouté 3 c. à soupe de miel et le jus d’un demi-citron afin de soulager le mal de gorge.

Quelques précautions

Santé Canada recommande de ne pas donner de miel aux bébés de moins d’un an. En effet, le miel peut causer le botulisme infantile, maladie rare faisant suite à l’ingestion de spores provenant de la bactérie Clostridium botulinum et pouvant être présentes dans le miel. La flore microbienne intestinale d’un bébé de moins d’un an étant immature, la germination (croissance active) se produit puisque les spores ne peuvent être digérées assez rapidement. Suite à cette germination, il y a production d’une neurotoxine causant plusieurs symptômes pouvant aller jusqu’à la mort.

On note également que le miel a un pouvoir cariogène important. Il importe donc d’avoir une bonne hygiène dentaire lorsque l’on mange du miel (comme en tout temps d’ailleurs!).

Achat, conservation et conseils pratiques

  • Choisir un miel pur à 100 %.
  • Garder à une température ambiante (18 °C à 24 °C) ou au réfrigérateur (miel non pasteurisé). À température ambiante, le miel se conserve jusqu’à un an ou deux.
  • Garder à l’abri de la chaleur excessive et dans un contenant fermé.
  • Chauffer à petit feu le miel cristallisé afin de rétablir son état liquide. On peut également mettre le contenant dans de l’eau chaude pendant une quinzaine de minutes. Il est préférable d’éviter de le chauffer au four à micro-ondes (goût altéré en raison de l’augmentation de HMF – hydroxyméthyl furfural).

Règle générale, plus le miel a une couleur foncée, plus sa saveur est prononcée et plus il contient de flavonoïdes et une plus grande capacité antioxydante.

Références

  • Collectif (2008). La mini-encyclopédie des aliments. Les Édition Québec Amérique inc., France, p.569.
  • Fontaine, R. (2007). La guérison dans votre assiette. Les Éditions Cardinal. p. 73.