Le gingembre

Le gingembre, connu depuis longtemps en Orient pour ces innombrables vertus thérapeutiques, est largement utilisé comme épice dans les cuisines asiatiques. En Occident, il commence à faire graduellement son entrée dans le monde culinaire, notamment pour la confection de la ginger ale et les desserts comme le pain d’épices.

La partie comestible du gingembre est le rhizome, plus communément appelé racine. Cet aliment se trouve facilement dans les marchés et se présente sous plusieurs formes : frais, en poudre, confit, séché, en sirop, moulu ou en marmelade.

Le mot gingembre vient du sanskrit singabera qui signifie "en forme de corne".

Vous aimerez le gingembre, car il...

  • est un anticoagulant;
  • est antiseptique;
  • calme les nausées et prévient les vomissements (dues au mal des transports, à la grossesse, etc.);
  • soulage les maux de tête, les symptômes dus au rhume et à la grippe;
  • soulage les douleurs dues à l’arthrite;
  • stimule la digestion;
  • prévient la formation d’ulcères;
  • soulage des gaz intestinaux et des ballonnements.

Précautions

  • Il est préférable d’augmenter graduellement sa consommation de gingembre, car pris en trop grande quantité, il peut causer la diarrhée.
  • Il est recommandé pour les femmes enceintes de se limiter à 2g par jour.

Comment le consommer

Il suffit d’en ajouter entre 1g et 2g aux préparations auxquelles vous désirez donner une touche orientale.

Consommer le gingembre frais permet de profiter au maximum de ses propriétés thérapeutiques. En le râpant, celui-ci libère des substances bénéfiques pour la santé. Il s’harmonise parfaitement avec la coriandre, le citron et l’orange.

Vous pouvez aussi en ajouter 1 c. à thé dans une tasse d’eau bouillante, pour en faire une savoureuse infusion après le repas.

Lorsqu'il et sec ou moulu, il convient parfaitement pour assaisonner les muffins, les pâtisseries, les soupes, etc. Il en de même lorsqu’il est confit ou cristallisé.

Il est également indispensable dans la cuisine japonaise, pour «rincer» le palais entre deux sushis.

Achat et conservation

À maturité, les rhizomes doivent être fermes et longs, en plus d’être recouvert d’une peau argentée, fine et claire.

La racine de gingembre se conserve à la température ambiante ou se congèle bien. Il est également possible de conserver le gingembre en faisant macérer des tranches pelées dans du xérès, de la vodka ou du saké.

Divers

Gare aux boissons commerciales au gingembre, car elles n’en contiennent que très peu ! Il y a donc peu de propriétés curatives.

Sources

  • <fontaine, rachel.="" &lt;em=""&gt;La guérison dans votre assiette, Les Éditions Cardinal, Montréal, 2007, p. 59.&lt;/fontaine,&gt;</li>
  • www.passeportsante.net