Le chocolat

Qu’il soit noir ou au lait, le chocolat est reconnu pour remonter le moral! Toutefois, il est important de privilégier un chocolat avec une teneur en cacao d’au moins 70 % afin de profiter de ses bienfaits pour la santé. Le chocolat de type « confiserie » n’aura donc pas les bienfaits listés dans le reste de cet article.

Valeurs nutritives

La poudre de cacao est considérée comme étant une excellente source de cuivre, de potassium, de magnésium, de zinc, de phosphore et de fer. Le cacao est une source de fibres : une quantité de 30 ml (2 c. à soupe) de poudre de cacao en contient 4 g. Il est également source de flavonoïdes (antioxydants).

Le chocolat préparé (un mélange de pâte de cacao, du sucre et du beurre de cacao) est, quant à lui, une source de sucre et de gras saturé, donc moins bénéfique que la poudre de cacao pur.  

Les plus du chocolat

Vous aimerez le chocolat car : 

  • Il est l’un des aliments ayant le plus haut taux de polyphénols (antioxydants); 
  • Les types de gras saturé retrouvés que l’on y retrouve (acide stéarique et acide palmitique) n’augmentent pas autant le taux de cholestérol dans le sang que les autres gras saturés et ne contribuent pas aux risques de maladies cardiovasculaires; 
  • Il est délicieux et réconfortant.

Conservation/conseils pratiques/utilisation

Achat et conservation

Un chocolat de qualité est lisse, luisant et casse facilement. Veuillez ne pas conserver votre chocolat au réfrigérateur, car le froid va modifier sa saveur. Conservez-le plutôt dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière et l’humidité. Il peut se conserver un an dans ces conditions. 

Astuces culinaires

Vous pouvez utiliser le chocolat de multiples façons :

  • En vous concoctant un chocolat chaud maison : faites fondre 100 g de chocolat en morceaux et ajoutez 3 tasses d’eau chaude. Amenez le tout à ébullition tout doucement et faites cuire 10 minutes à feu très doux. Battez au fouet et servez immédiatement;
  • En accompagnant une fondue au chocolat avec des fruits coupés;
  • En dégustant des bananes trempées dans le chocolat;
  • En préparant des bouchées de chocolat parsemées de noix hachées grossièrement; 
  • En saupoudrant vos salades de fruits de copeaux de chocolat;
  • En le dégustant tel quel! 

Conseil : Liquéfier son chocolat n’est pas facile! Il ne faut jamais chauffer le chocolat directement sur le feu. La meilleure méthode consiste à le couper en petits morceaux pour le déposer dans un bain-marie sans que le fond touche à l’eau frémissante. Il faut brasser occasionnellement et éviter de verser de l’eau dans le chocolat, car ceci le gâche. Seule exception : si l’on doit diluer notre chocolat, on peut ajouter de l’eau ou du lait, à condition que leur température soit la même. 

Le saviez-vous? 

La théobromine contenue dans le chocolat, qui possède une structure similaire à la caféine, peut déclencher les maux de tête chez certaines personnes.

Sources

  • BÉLIVEAU, Richard et Denis GINGRAS. Les aliments contre le cancer : la prévention et le traitement du cancer par l’alimentation, Éditions du Trécarré, Outremont, 2005, p.  179-183.
  • La mini-encylopédie des aliments. Les Éditions Québec Amérique inc., 2008. 
  • www.passeportsante.net