L’algue

L'algue est consommée depuis des siècles en Orient, ce qui ne l’empêche pas d’être peu connue en Amérique du Nord. En effet, ce n’est qu’avec l’arrivée des sushis que l'algue est devenue populaire au Québec. Ce légume de la mer possède de nombreuses vertus, à condition de bien connaitre les précautions à prendre lorsque vous l’utilisez. 

Valeurs nutritives

La valeur nutritive des algues marines varie selon la variété. Par exemple, le varech et le kombu crus sont plus riches en fibres que le wakame cru, ou la dulse et le nori séchés. La plupart des algues sont de très bonnes sources de vitamine A, de vitamine B2, de vitamine B9 (acide folique), de vitamine C, de vitamine K, de cuivre, de fer, de manganèse et de magnésium. De plus, les algues marines sont une bonne source d’iode, un élément nécessaire dans le bon fonctionnement de notre glande thyroïde. 

Les plus des algues marines

Vous aimerez les algues car : 

  • Elles sont très nutritives;
  • Elles rendent les légumineuses plus digestes lorsqu’on les ajoute à l’eau lors de la cuisson; 
  • Certains types, les algues brunes que l’on retrouve dans le Golfe du Saint-Laurent et le varech par exemple, contiennent des fibres solubles qui contribuent à lutter contre les tumeurs et à moduler la réponse immunitaire, en plus d’être antivirales, anti-inflammatoire et anticoagulantes;
  • Des études ont démontré que les algues aident à lutter contre le développement de certains cancers, surtout ceux qui sont hormonodépendants (sein et prostate).

Conservation/conseils pratiques/utilisation

Achat et conservation

Les algues marines se vendent séchées et se conservent dans des plats hermétiques. On peut en acheter dans les magasins d’aliments naturels et dans les magasins spécialisés. Les feuilles de nori, utilisées dans les sushis, sont également disponibles à l'épicerie et dans quelques restaurants de sushis. 

Les algues sont généralement classées selon leur couleur : algues brunes (aramé, hijiki, kombu, wakamé, varech), algues vertes (ulvas, caulerpes), algues rouges (source d’agar-agar) et algues bleu vert (spiruline).

Astuces culinaires

Il existe plusieurs façon d'ajouter les algues marines à votre menu:

  • Consommez les algues sous forme de potage afin de conserver le maximum d’éléments nutritifs, car ces nutriments se libèrent dans le bouillon. L’aramé est suggéré pour cette utilisation;
  • Émiettez les algues (kombu, aramé, etc.) dans les bouillons non salés. Les algues contiennent déjà du sel et apportent beaucoup de vitamines et de minéraux;
  • Consommez des algues avec les pâtes alimentaires, le riz, le tofu, etc.;
  • Saupoudrer les mets d'algues reste le meilleur moyen d’intégrer les algues marines à son alimentation;
  • Utilisez les algues (surtout la laitue de mer) en salade après l’avoir réhydraté. Pour réhydrater les algues séchées, il suffit de les tremper dans l’eau ou un autre liquide (vin blanc, vinaigre, bière, etc.) pendant quelques minutes pour la laitue de mer, la porphyre et la dulse, 15 minutes pour les spaghettis de mer et les hijikis et de 30 à 60 minutes pour le varech et le wakame;
  • Ne pas les rincer avant de les utiliser, car leurs propriétés bénéfiques risquent de se dissiper.

Le saviez-vous? 

Une consommation trop élevée d’algues marines peut entraîner un dérèglement de la glande thyroïde, à cause de son contenu élevé en iode. Pour les gens qui consomment des algues de façon régulière, il est conseillé de choisir la laitue de mer, la porphyre (nori japonais) et la dulse car elles contiennent moins d’iode. Une ou deux feuilles de nori (8 à 15 sushis) comblent les besoins quotidiens en iode. 

Une consommation importante de hijiki n’est pas recommandée, car il contient de l’arsenic inorganique, une substance qui est associée à des troubles gastro-intestinaux ainsi que l’anémie et les dommages au foie. 

Sources