Statistiques et mythes sur l'activité physique et la nutrition

On entend souvent certaines choses concernant l’activité physique et l’alimentation sans vraiment savoir si elles sont vraies ou pas. Voici donc un palmarès des questions et des mythes les plus souvent entendus :

Activité physique :

Mythes

1. Aucune transpiration? C’est que vous ne vous entraînez pas assez fort. 

Faux : Nous transpirons et suons tous différemment à une même intensité d’activité physique.

2. Les exercices de musculation font toujours grossir les muscles.

Faux : Augmenter la masse musculaire est possible avec un programme d’entraînement et une alimentation spécifique. La musculation ne rime donc pas toujours avec de gros muscles.

3. Il faut avoir mal pendant et après l’activité physique pour en soutirer des bienfaits.

Faux : Si vous avez mal pendant l’activité, c’est que vous ne faites pas bien l’exercice ou que vous êtes blessé. Si vous avez mal après un exercice, c’est que votre corps n’est pas encore habitué. Plus nos muscles s’habituent à un mouvement, moins ils sont « courbaturés » le lendemain.

Statistiques

  • Chez les 18 ans et plus (Québec, 2011-2012) :        

38,5 % étaient considérés comme actifs;

19,1 % comme moyennement actif;

18,2 %, comme peu actifs;

24,2 % comme sédentaires;

  •  Les activités physiques de loisir les plus pratiquées chez les 18 ans et plus étaient la marche (70 %), le jardinage (45 %), les exercices à la maison (30 %), la bicyclette (25 %) et la natation (20 %). Les autres activités étaient pratiquées par moins de 15 % (ex. : danse, jogging, golf, ski, soccer, hockey, etc.)
  •  Une autoévaluation de la population démontrait que 50 % de ceux qui s’estiment en excellente santé étaient considérés comme actifs alors que 17.8 % étaient moyennement actifs, 15.7 % étaient  peu actifs et 16.6 % étaient sédentaires. Tout le contraire pour ceux qui s’estiment en passable ou mauvaise santé, soit 45.1 % étaient sédentaires, 21 % étaient peu actifs, 14,6 % étaient  moyennement actifs et 19,3 % étaient actifs.

Nutrition :

Mythes

1. Les épinards crus sont l'aliment le plus riche en fer.

Faux : Contrairement à ce que le personnage de Popeye tente de nous faire croire, l’épinard n’est pas l’aliment le plus riche en fer. Malgré qu’il fasse partie des légumes qui en contiennent une bonne dose, le fer dans les épinards n’est pas très bien absorbé s’il est mangé seul. Pour améliorer son absorption, consommez les épinards avec une bonne source de vitamine C : fraises, agrumes, kiwi, etc.

2. Les saucisses à hot-dog sont faites avec toutes sortes de parties animales.

Faux : La loi interdit d'utiliser certaines parties d'animaux pour la fabrication des saucisses fumées. Par exemple, les yeux, les oreilles, les museaux, les ongles et les organes génitaux ne peuvent être utilisés.

3. Les fruits sont très riches en sucres.

Faux : Les fruits sont une source de sucres naturels, certes, mais n’en contiennent pas beaucoup : 15 à 20 g par portion! En plus, ils sont une source de fibres alimentaires, de vitamines et minéraux, et d’antioxydants.

4. Le thé contient de la caféine.

Vrai : la caféine et la théine sont deux mots pour la même molécule! Par contre, la théine n’excite pas autant que la caféine, car le thé contient des tanins, une substance qui ralentit l’absorption de la caféine/théine par le corps.

5. Normalement, les fromages fermes sont plus riches en calcium.

Vrai : les fromages comme le cheddar, le Suisse et le gouda contiennent plus de calcium comparativement aux fromages à pâte molle (c.-à-d. mozzarella, brie, camembert, etc.)

6. Les fruits et légumes surgelés ont beaucoup d’avantages.

Vrai : Puisque il n’y a qu’un court laps de temps entre leur récolte et leur congélation, les fruits et légumes congelés préservent une très bonne valeur nutritive. La conservation ne nécessite alors ni sel, ni agent de conservation. Ils constituent donc une excellente façon de manger des produits locaux tout au long de l’année!

Statistiques

  •  Depuis 1990, la consommation de boissons de fruits a doublé, celle des boissons gazeuses a augmenté de 35 % et celle des boissons alcoolisées de 40 %.
  •  Alors que seulement 43 % de la population mangeait au moins cinq portions de fruits et légumes en 1990, cette proportion s’est beaucoup améliorée et se situe à 61 % en 2004 Par contre, cette augmentation est largement due à l’augmentation de la consommation de jus de fruits.
  • Au Québec – et au Canada – le panier d’épicerie et l’un des plus abordables au monde! Il est estimé que, pour remplir votre panier de provisions, ça coûtera 3 500 $ pour l’an 2012. 

Sources