La méditation mindfulness

La méditation mindfulness est une pratique empruntée au bouddhisme, reprise par le courant de la psychologie positive. Ses fondements sont une respiration contrôlée, le fait de porter son attention sur un élément neutre ainsi que d’observer ses pensées sans les juger.

Bienfaits

Des études scientifiques accordent plusieurs bienfaits à la méditation mindfulness. Grâce à l’attention sur le moment présent sans jugement sur les pensées, il est possible d’en apprendre plus sur soi-même. Il est alors possible de prendre conscience de certains mécanismes qui empêchent de s’épanouir. D’ailleurs, l’intérêt à vouloir être désirable serait le principal obstacle à la connaissance de soi. La méditation mindfulness permet de franchir ces barrières en observant sans juger les émotions ressenties.

Il a aussi été démontré que, à court terme, la méditation mindfulness avait les mêmes bienfaits relaxants que d’autres méthodes de relaxation. L’impact sur le bien-être à long terme de la méditation a été reconnu comme supérieur à ces méthodes, car elle permet, en plus, un travail intérieur de contrôle et de régulation des émotions que d’autres méthodes de relaxation ne permettent pas.

Pour l’essayer, vous pouvez procéder simplement comme suit :

  • Trouvez un endroit calme, installez-vous en position confortable et prenez une ou deux minutes de transition avant de commencer.
  • Respirez par le ventre et concentrez-vous sur un élément neutre. Cet élément peut être la respiration elle-même, un mot, etc. Lorsque l’esprit s’égare et perd son attention, ramenez-le tranquillement.
  • Votre concentration sera passive. C’est-à-dire qu’elle ne demandera pas d’effort et ne sera pas une performance. Le jugement n’a pas sa place dans cette pratique.
  • Vous pouvez pratiquer ainsi de 5 à 20 minutes autant de fois que vous en ressentirez le besoin.
  • À la fin de votre méditation, prenez quelques instants pour vous réactiver en bougeant vos doigts, en bâillant, en vous étirant, etc.

Références

Association for Psychological Science (2013, March 14). Know thyself: How mindfulness can improve self-knowledge. ScienceDaily. Retrieved 

Jain, S., Shapiro, S., Swanick, S., Roesch, S., Mills, P., Bell, I., & Schwartz, G. (2007). A randomized controlled trial of mindfulness meditation versus relaxation training: effects on distress, positive states of mind, rumination, and distraction. Annals Of Behavioral Medicine: A Publication Of The Society Of Behavioral Medicine, 33(1), 11-21.

Bélisle, M. (2013). KIN219 – Stratégies en gestion de stress. Recueil inédit, Université de Sherbrooke.