L'aquaforme et l'aquajogging

L’aquaforme et l’aquajogging sont des exercices physiques à la fois amusants et sécuritaires. Ils s’adressent à tous les groupes d’âge et à toutes les populations, y compris les femmes enceintes, les personnes souffrant d’obésité, de maux de dos, d’arthrite ou de diabète.

L’aquaforme est généralement pratiqué en position verticale, en eau peu profonde avec les pieds qui touchent le fond de la piscine.

Pour sa part, l’aquajogging se déroule en eau profonde, niveau d’eau au cou et en suspension grâce à une ceinture de flottaison.

Dans les deux cas, même les exercices les plus vigoureux sont adoucis par le support de l’eau, qui atténue l’impact sur les articulations.

Adieu douleur!

Les exercices aquatiques sont très avantageux pour les gens souffrant de maux de dos, puisque l’eau supporte et atténue la compression des vertèbres, tout en procurant un travail musculaire du dos et de la ceinture abdominale. Ce sont donc des activités idéales pour vous remettre d’une blessure, pour tonifier votre corps de façon sécuritaire ou pour améliorer votre forme physique tout en douceur.

Les avantages de l'eau

L’eau procure de multiples avantages pour l’entraînement : 

  • assiste les mouvements en procurant un support venant du bas (flottabilité),
  • supporte les mouvements à l’horizontal,
  • procure une résistance dans toutes les directions ce qui favorise un double travail des muscles (agoniste et antagoniste),
  • aide à réduire l’œdème au niveau des jambes et à diminuer les varices grâce aux micros massages qu'elle procure.

Un excellent exercice cardiovasculaire

L’eau joue aussi un rôle primordial dans le retour veineux. En effet, plus on descend en profondeur, plus la pression de l’eau augmente. Les jambes bénéficient ainsi d'une pression et d'un massage de l’eau, ce qui facilite le retour du sang vers le cœur.

De ce fait, on constate une réduction de 10 battements par minutes du cœur lors d’un travail aérobie en piscine. Le cœur a besoin de moins d’effort pour expulser le sang et pour suffire au besoin en oxygène du corps.

N’ayant pas besoin de nous refroidir lorsque nous sommes immergés dans l’eau, le cœur peut également battre moins vite. C’est une autre cause de la diminution des fréquences cardiaques lors de l’effort en piscine.

L’eau a également un impact sur les muscles thoraciques. La compression de la cage thoracique par l’eau augmente le travail des muscles intercostaux à chaque inspiration. De cette façon, l’aquaforme et l'aquajogging seraient bénéfiques pour les asthmatiques.

L’hydratation en piscine

Lors des séances d’activités en piscine, on a souvent l’impression de ne pas avoir besoin de s’hydrater. Cependant, l’hydratation pendant et après l’activité reste nécessaire.