Le consentement

Le consentement à une activité sexuelle est un accord explicite, enthousiaste, conscient et volontaire qui est donné pour s’engager dans une activité sexuelle. Il s’agit d’une responsabilité partagée entre les personnes impliquées. Une absence d’opposition, de résistance ou un silence, ne signifie pas un consentement. Le consentement doit être présent au moment de l’activité sexuelle et il peut être révoqué en tout temps. Il doit être renouvelé à chaque nouvelle pratique sexuelle et à chaque changement de paramètre. Le consentement doit être libre, soit ne pas être donné sous l’effet de la pression ou de menaces. Il doit être éclairé, c’est-à-dire que les personnes impliquées sont aptes à consentir, qu’elles sont en possession de tous leurs moyens et de toutes les informations pour consentir.

La seule personne responsable de l’agression sexuelle est la personne qui commet l’agression.

Embrasser ou caresser quelqu’un ne signifie pas que l’on consent à d’autres activités à caractère sexuel.

À tout moment, une personne a le droit de dire NON.

Lorsqu’une personne est obligée de faire ce que quelqu'un exige d’elle, elle ne consent pas librement à l’acte sexuel.

Un consentement est jugé non valide si :

  • La personne est sous l’influence de drogues ou d’alcool;
  • La personne est inconsciente ou dans un état de sommeil;
  • L’agresseur abuse d’une position de confiance ou d’autorité (professeur, entraîneur, employeur, etc.);
  • L’agresseur utilise l’intimidation ou les menaces pour obliger la personne à s’engager dans une activité sexuelle;
  • La personne change d’avis et dit non.

Vidéo sur le consentement

Ci-dessous, version avec voix française de la vidéo «Consent It's as simple as tea »