Je demande de l'aide

Si vous êtes ébranlé ou affecté par un événement, un conflit ou une situation tendue, il est possible que vous ressentiez le besoin de vous confier à quelqu'un ou encore de consulter une personne-ressource pour prendre du recul, réfléchir à la situation et prévoir des solutions pour y faire face.

À une confidente ou un confident

Les personnes à qui vous pourriez vous confier sont :

À une personne-ressource

Si vous décidez de consulter une personne-ressource, celle-ci :

  • Vous invitera à lui exposer les faits et vous rassurera quant à la discrétion de la démarche ;
  • Vous rappellera que l’Université désire offrir un milieu exempt de harcèlement et de discrimination, et vous expliquera la procédure de traitement des plaintes ;
  • Vous avisera de la possibilité que la personne mise en cause puisse être éventuellement rencontrée afin d’obtenir sa version des faits ;
  • Au besoin, rencontrera le gestionnaire ou la personne en autorité pour voir à l'application de mesures correctives susceptibles de régler la situation réelle ou présumée de harcèlement ou de discrimination ;
  • Le cas échéant, recommandera l’intervention d’une ressource d’aide (psychologue, travailleuse sociale ou travailleur social, psychothérapeute, spécialiste de ressources humaines) afin de travailler à résoudre le problème ;
  • Proposera aux parties impliquées, le cas échéant, une démarche de conciliation. La conciliation aide principalement les parties à communiquer, à identifier le problème ainsi qu’à explorer ensemble les solutions.

Les démarches entreprises dans ce cadre de procédures informelles sont documentées au fil des diverses interventions afin de pouvoir assurer le suivi adéquat.

Ces personnes-ressources peuvent être :

Si la situation comporte un caractère sexuel (harcèlement sexuel, agression sexuelle, attouchements, voyeurisme, etc.), consultez également notre site «Prévention des violences à caractère sexuel», déployé dans la cadre de la campagne «Sans oui, c'est non!».