Politesse et communication orale

Les êtres humains communiquent constamment entre eux, que ce soit par la parole ou par leur attitude, leur gestuelle. Cette communication a un impact sur les autres, impact que chacun aurait avantage à essayer d'évaluer afin de maximiser les effets souhaités et de limiter les conséquences négatives.

Voici quelques conseils afin de faciliter la communication interpersonnelle :

  • s'assurer de demeurer poli avec son interlocuteur,
  • rester calme, ne pas hausser le ton,
  • garder le sourire,
  • garder un contact visuel avec son interlocuteur,
  • éviter d'interrompre son interlocuteur, attendre son tour pour prendre la parole,
  • écouter l'autre, adopter une position d'écoute,
  • ne pas montrer de signes d'impatience ou d'ennui (soupirer, bouger constamment, lever les yeux au ciel, regarder sa montre, bâiller...)
  • éviter de répondre au téléphone ou à ses messages (courriels, textos).

Au téléphone

L'utilisation du téléphone à des fins professionnelles commande certaines précautions.

Lorsque vous faites des appels téléphoniques :

  • Préparez votre appel à l'avance en planifiant les sujets dont vous voulez discuter (prenez des notes si nécessaire);
  • Présentez-vous clairement et précisez le but de votre appel;
  • Parlez de façon claire et concise.

Communication non verbale

Bien choisir ses mots, les dire sur le ton approprié sont des gages de succès dans les communications interpersonnelles. Mais notre attitude, notre apparence et notre gestuelle ont aussi une grande importance. On estime que plus de la moitié du message reçu par un interlocuteur est liée à la communication non verbale. Les bras croisés, les regards trop insistants, les poings fermés et les soupirs en disent souvent plus long que les plus longs discours...