Symposium

30 novembre, 1er et 2 décembre 2017
UQÀM

D-R200
Pavillon Athanase-David
Université du Québec à Montréal

Au Québec comme ailleurs, la religion est revenue au centre de l’actualité politique et au coeur des débats scientifiques. Qu’il s’agisse de la pluralisation ethnoreligieuse des sociétés, de la diversification postmoderne des expressions du croire, du renouvellement des demandes éthiques, de la republicisation des religions et des églises, de la poussée du populisme religieux ou plus largement de la mise en cause du paradigme moderniste de la sécularisation, les raisons ne manquent plus d’étudier la religion en société – s’il en fut jamais autrement.

Parmi les sociétés disponibles au regard du chercheur, le Québec constitue depuis peu un cas d’étude privilégié dans l’étude de la religion. Il trouve de plus en plus place dans les travaux comparatifs (p. ex. Lefebvre, Béraud & Meunier, 2015; Mercier & Warren, 2016), tandis que de récents ouvrages canadiens et internationaux lui sont en grande partie sinon en tout consacrés (p. ex. Bibby, 2016; Zubrzycki, 2016; Baubérot, 2008). Divers facteurs peuvent contribuer à expliquer cette popularité pour l’étude de la religion sise au Québec: à l’évidence, le Québec est traversé par une pluralité d’enjeux communs aux sociétés modernes avancées – sécularisation, pluralisme religieux, État de droit laïc, exculturation et internationalisation du catholicisme –, ce qui en justifie l’étude et la comparaison; de plus, le Québec se situe à la croisée de multiples aires géographiques et culturelles – transatlantique, nord-américaine, francophone, catholique, anglophone – ce qui facilite la diffusion et la comparaison à même divers champs et réseaux d’étude, tout en multipliant les variables disponibles; davantage encore, le Québec présente nombre de traits sociétaux distinctifs – sécularisation tardive et poussée, catholicisme culturel, petite société, cadre fédéral plurinational –, ce qui enrichit la comparaison et l’ouvre vers d’autres horizons; enfin, l’institutionnalisation de l’étude de la religion a atteint un niveau de maturité tel au Québec qu’il en accroît la visibilité et la pertinence (Warren, 2014; Meunier, 2015). À plus d’un titre, pour de nombreux spécialistes, le Québec fait figure de laboratoire du religieux et des religions en modernité avancée.

Aucune inscription nécessaire.

Information supplémentaire

Programme détaillé

Jeudi 30 novembre
8 h - 8 h 45Inscription, café et croissants
8 h 45 - 8 h 50Mot de bienvenue

Dominique Leydet, directrice, Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie
8 h 50 - 8 h 55Mot d'ouverture

David Koussens, Université de Sherbrooke
Catherine Foisy, Université du Québec à Montréal
8 h 55 - 9 h 10Mot d'introduction

Jean-François Laniel, Université du Québec à Montréal

Questions de discipline I (Enjeux épistémologiques)

Présidente : Marie-Andrée Roy, Département de sciences des religions, Université du Québec à Montréal
9 h 15L'étude sociologique du religieux et de la religion peut-elle se justifier en elle-même au Québec?

E.-Martin Meunier, Département de sociologie, Université d’Ottawa 
9 h 35Pluralisme et cultures religieuses au Québec : Acquis et avenues de l’histoire

Brigitte Caulier, Département d’histoire, Université Laval
9 h 55L’évolution de l’étude de la religion au Québec. L’apport du regard du théologien

Gilles Routhier, Faculté de théologie et de science des religions, Université Laval
10 h 15Étudier la religion au Québec, une pratique liminale?

Raymond Lemieux, Faculté de théologie et de science des religions, Université Laval
10 h 35 - 11 h 15Discussion
11 h 15 - 11 h 30Pause-café et collations

Questions de discipline II (Évolution et associations)

Président : Pierre Lucier, Département de sciences des religions, Université du Québec à Montréal
11 h 30L’histoire religieuse au Québec au 21e siècle: un essai de bilan

Guy Laperrière, Département d’histoire, Université de Sherbrooke
11 h 50L’étude de la religion au Québec. Au prisme de l’évolution du contexte épistémique, social et politique

Jean-Marc Larouche, Département de sociologie, UQÀM 
12 h 10La théologie à contre-courant. Analyse thématique et dynamique des travaux de la Société canadienne de théologie (1985-2015)

Robert Mager, Faculté de théologie et de science des religions, Université Laval
12 h 30 - 13 hDiscussion
13 h - 14 h 15Dîner

Questions d'objet

Président : Jacques Palard, Institut d’études politiques de Bordeaux (Science Po Bordeaux)
14 h 15Étudier la religion au Québec : une analyse à partir des thèses de doctorat soutenues ou en cours (années 2000 à nos jours)

Sara Teinturier, Université de Sherbrooke
Matthieu Brejon de Lavergnée, Université Paris-Sorbonne
14 h 35La pertinence heuristique de l'étude des mémoires déposés en commissions (parlementaires) pour comprendre la place de la religion et sa diversité au Québec

Isaac Nizigama, Département de sociologie, Université d’Ottawa
14 h 55L’étude du religieux chez les jeunes comme construction de la jeunesse et de la religion au Québec

Jean-Philippe Perreault, Faculté de théologie et de science des religions, Université Laval
15 h 15 - 15 h 30Pause-café et collations
15 h 30Étudier le religieux sur le terrain au Québec

Deirdre Meintel,Département d’anthropologie, Université de Montréal 
15 h 50Existe-t-il une sociologie de l’Islam au Québec?

Valérie Amiraux, Département de sociologie, Université de Montréal
16 h 10 - 17 hDiscussion
Vendredi 1er décembre
8 h 30 - 9 hInscription, café et croissants

Questions de comparaison I (Religion et identité)

Président : Louis Rousseau, Département de sciences des religions, Université du Québec à Montréal
9 hReligion et identité dans les débats publics : esquisse de comparaison Belgique, France et Québec

Solange Lefebvre, Institut d’études religieuses, Université de Montréal
9 h 20Studying Education about Religion: What we can learn from Quebec

Lori Beaman et Christine Cusack, Département d’études anciennes et de sciences des religions, Université d’Ottawa
9 h 40ERC : an inspiring example for non-confessional RE in Flanders?

Leni Franken, Centre Peter Gillis, University of Antwerp
10 hReligion et nationalisme. Le Québec à partir d’une approche comparée avec le Pays Basque

José Santiago, Département de sociologie, Université Complutense de Madrid
10 h 20 - 11 hDiscussion
11 h - 11 h 15Pause-café et collations

Questions de comparaison II (Laïcité)

Présidente : Géraldine Mossière, Institut d’études religieuses, Université de Montréal
11 h 15Pourquoi étudier la laïcité au Québec? Le regard d’un chercheur japonais

Kiyonobu Date, Université Sophia à Tokyo
11 h 35Muslims’ social inclusion and exclusion in France, Québec and Canada: Does national context matter?

Jeffrey G. Reitz, Department of sociology, University of Toronto
Emily Laxer, Department of sociology, University of Michigan
11 h 55Articuler le droit, la profession et la religion : la négociation quotidienne de jeunes professionnelles musulmanes françaises et québécoises

Bertrand Lavoie, Faculté de droit, Université de Sherbrooke
12 h 15La laïcité en interaction. Pistes pour une comparaison Québec-France

Jean Baubérot, Groupe Sociétés, religions et laïcité (CNRS-ÉPHÉ) 
12 h 35 - 13 h 15Discussion
13 h 15 - 14 h 30Dîner

Questions de comparaison III (Regards d'Amérique)

Présidente : Barbara Thériault, Département de sociologie, Université de Montréal
14 h 30Comment et pourquoi étudier la religion au Québec? Regard américain sur un cas méconnu

Geneviève Zubrzycki, Department of sociology, University of Michigan
14 h 50Studying the Religions of Québec : Description or Distortion from an American Angle

Kevin Christiano, Department of sociology, University of Notre Dame
15 h 10Transnational Transmissions : Quebec as North American Hub for L’Association de la Sainte-Enfance

Hillary Kaell, Département de science des religions, University of Concordia
15 h 30Toward Unraveling the Québec Catholic Enigma: Still Catholic, Still Believers, Still Uninvolved. A View from Outside Québec

Reginald Bibby, University of Lethbridge
Rodney Stark, Baylor University
15 h 50 - 16 h 30Discussion
19 hBanquet
Samedi 2 décembre
8 h 30 - 9 hInscription, café et croissants

Religion et littérature

Présidente : Sivane Hirsch, Département des sciences de l’éducation, Université du Québec à Trois-Rivières
9 hLittérature et catholicisme au Québec. Éléments de réflexion sur le roman de la terre et Trente arpents de Ringuet

Jacques Cardinal, Département de littérature, Université de Montréal
9 h 20Place de la culture religieuse dans les études littéraires au Québec

Mireille Estivalèzes, Département de didactique, Université de Montréal
9 h 40Les vestiges de l’héritage catholique dans la littérature et la dramaturgie québécoises, ou le risque d’un effritement dans la transmission d’un savoir

Céline Philippe, Département de littérature, UQÀM
10 h - 10 h 30Discussion
10 h 30 - 10 h 45Pause-café et collations

(Re)penser l'Islam au Québec

Président : Patrice Brodeur, Institut d'études religieuses, Université de Montréal
10 h 45Du Fiqh pour les minorités. Intégration, communautarisme et projet islamiste

Mohamed Ourya, Faculté des lettres et sciences humaines, Université de Sherbrooke
11 h 05Herméneutique et idéologie. Critique de la lecture coranique pragmatique dans le discours des mosquées montréalaises

Mounia Ait Kabboura, Département de philosophie, UQÀM
11 h 25Charia et démocratie

Nooman Raboudi, École d’études politiques, Université d’Ottawa
11 h 45 - 12 h 15Discussion
12 h 15Mot de clôture