Chaire de recherche du Canada en télédétection de la géologie nordique et spatiale

Développer de méthodes de télédétection pour caractériser la composition et les propriétés du sol de la Lune, de Mars, d’astéroïdes et de l’Arctique canadien.

Importance de la recherche

Améliorer notre compréhension de leur formation, évolution et ressources pour favoriser leur développement durable et positionner le Canada comme un leader en exploration spatiale.

Titulaire de la chaire

Professeure Myriam Lemelin

Chaire de recherche du Canada de niveau 2

Date de début de la chaire : 1er septembre 2019

Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie

Consulter la fiche professionnelle de Myriam Lemelin

Vers une meilleure compréhension de la composition et des propriétés du sol des futures cibles d’exploration terrestres et spatiales

L’Arctique, la Lune, Mars et certains astéroïdes comptent parmi les principales cibles d’exploration. En raison des changements climatiques, les ressources minérales de l’Arctique sont de plus en plus accessibles et pourront être exploitées. La Lune, Mars et certains astéroïdes possèdent également des ressources minérales et des ressources en eau qui pourraient permettre d’en apprendre davantage sur l’évolution de notre système solaire. Ces ressources pourraient éventuellement être exploitées mais elles doivent d’abord être caractérisées.

La professeure Myriam Lemelin et son équipe utiliseront la télédétection pour approfondir les connaissances de ces cibles d’exploration. La télédétection se base sur l’étude des interactions entre le rayonnement électromagnétique, par exemple celui émis par le soleil, et la surface. Elle permet d’estimer, à distance, la composition et les propriétés de la surface pour un vaste territoire.

Avec son équipe, professeure Lemelin étudiera la composition de formations géologiques d’intérêt dans l’Arctique canadien. Elle étudiera également la composition minéralogique et la distribution de glace aux pôles lunaires, la composition d’anciens systèmes hydrothermaux sur Mars et les propriétés de la surface de certains astéroïdes.

L’étude des formations géologiques dans l’Arctique canadien permettra de mieux comprendre les impacts environnementaux liés à l’exploitation minière dans cette région. L’étude de la Lune, de Mars et des astéroïdes permettra quant à elle de développer les connaissances concernant la minéralogie, les ressources en eau et les propriétés de la surface de ces astres. Ces connaissances pourront être directement utilisées lors de la planification et du déploiement des prochaines missions d’exploration spatiale.