Chaire de recherche du Canada en protéomique fonctionnelle et découverte de nouvelles protéines

Cartographier les messages qui favorisent l’expression des protéines et développer les outils permettant de détecter les nouvelles protéines

Importance de la recherche

Identifier de nouvelles cibles thérapeutiques pour des maladies dont les Canadiens sont atteints, telles que les maladies dégénératives et le cancer.

Titulaire de la chaire

Professeur Xavier Roucou

Chaire de recherche du Canada de niveau 1

Date de début de la chaire : 1er octobre 2015

Instituts de recherche en santé du Canada

Consulter le profil professionnel de Xavier Roucou

Explorer la diversité des protéines

Les protéines sont les ouvrières de la cellule et sont mises à contribution dans toutes les fonctions physiologiques. Elles sont donc indispensables à la vie, et leurs dérèglements entraînent des maladies aussi diverses que les maladies neurodégénératives, le cancer et les maladies cardiovasculaires. Comprendre la diversité des protéines et leurs mécanismes d’action représente donc un objectif important pour la recherche scientifique et médicale.

Les protéines sont exprimées à partir de messages génétiques ou ARN messagers (acide ribonucléique messager), que produisent des gènes. Contrairement à ce que l’on pensait, les ARN messagers contiennent non pas un seul mais plusieurs messages pour plusieurs protéines différentes. Le nombre de messages présents sur chaque ARN messager, et donc le nombre de protéines produites par les cellules, a été grandement sous-estimé.

Xavier Roucou, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en protéomique fonctionnelle et découverte de nouvelles protéines, a mis au point des outils pour trouver de ces nouvelles protéines et déterminer leurs fonctions. M. Roucou et son équipe de recherche utilisent une approche interdisciplinaire associant la protéomique, la biochimie, la biologie cellulaire, la bio-informatique et la biologie structurale.

Les travaux de M. Roucou sur la découverte de nouvelles protéines ont mis en évidence un aspect complètement nouveau de la cellule. Leurs résultats permettront de mieux comprendre les mécanismes moléculaires de la cellule tant en conditions normales que pathologiques et ouvriront de nouvelles perspectives thérapeutiques, favorisant par exemple la création de nouvelles cibles thérapeutiques pour des maladies dont les Canadiens sont atteints, telles que les maladies dégénératives et le cancer.