Chaire de recherche du Canada sur les actionneurs à fluides intelligents

Utiliser les fluides intelligents pour créer les « muscles » des robots de demain.

Importance de la recherche

Permettre le déploiement à grande échelle de robots légers, puissants et aux mouvements fluides dans divers domaines, dont l’aéronautique, la médecine, les transports et certaines utilisations domestiques.

Titulaire de la chaire

Professeur Jean-Sébastien Plante

Chaire de recherche du Canada de niveau 2

Date de début de la chaire : 1er avril 2015

Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie

Consulter la fiche professionnelle de Jean-Sébastien Plante

Muscles de la révolution robotique

Une révolution technologique se dessine avec la naissance de machines intelligentes capables d’interagir physiquement avec l’être humain. Un défi majeur doit encore être relevé : la mise au point de technologies d’actionneurs ou de « muscles » de robots pouvant rivaliser avec la performance des muscles animaux ou même la surpasser. Imaginez un robot capable de jouer du piano, de danser la valse ou encore de courir un marathon!

Le professeur Jean-Sébastien Plante, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les actionneurs à fluides intelligents, s’attaque à ce défi. Il cherche à concevoir une technologie d’actionneurs basée sur les fluides intelligents, en particulier les fluides magnétorhéologiques (MR). Les fluides MR sont constitués d’huile et de fines particules conductrices de champ magnétique; ils voient leur viscosité augmenter lorsqu’ils sont traversés par un champ magnétique. À partir d’une seule source de puissance rotative, plusieurs embrayages utilisant des fluides MR peuvent gérer la puissance envoyée aux différents membres d’un robot. Comparativement aux approches existantes, comme l’hydraulique et les moteurs électriques, l’utilisation des fluides MR permet de créer des systèmes robotiques plus légers, plus rapides et plus fiables.

M. Plante et son équipe de recherche étudient les modes de défaillance et la durée de vie des actionneurs à fluides magnétorhéologiques. Ils souhaitent également définir les meilleures architectures de robots qui permettront d’exploiter les caractéristiques des actionneurs à fluides intelligents.

Les actionneurs à fluides intelligents offrent des performances supérieures à des coûts compétitifs par rapport aux technologies existantes. Les travaux de M. Plante pourraient révolutionner la robotique en rendant technologiquement et économiquement viables plusieurs applications robotiques dans divers domaines, dont l’aéronautique, le monde médical, les transports et certaines utilisations domestiques.