Quelques avancées signées UdeS

Plusieurs de nos professeures et professeurs sont à l’origine de développements notables. Ces personnes participent aux débats publics, renversent des idées reçues, questionnent les façons de faire. Leurs découvertes sont au cœur de nombreuses avancées ou technologies actuelles utilisées dans le monde entier; elles servent de référence pour toute une communauté scientifique.

Lignes directrices pour l’infection à Clostridium difficile

En 2004, Dr Jacques Pépin sonne l'alarme après avoir constaté le décès par la bactérie Clostridum difficile de nombreux patients dans les hôpitaux de la province. L’intervention du professeur auprès du ministère conduit à une réunion d'urgence des spécialistes en vue de contrer la propagation de la bactérie. Ses recherches mèneront à la publication de lignes directrices destinées aux établissements de soins, qui seront dorénavant en mesure de mieux prévenir et contrôler l’infection.

Publication parmi les plus citées

Infection Control and Hospital Epidemiology, volume 31, Issue 5, 1 May 2010, Pages 431-455

Clinical practice guidelines for Clostridium difficile infection in adults: 2010 update by the Society for Healthcare Epidemiology of America (SHEA) and the Infectious Diseases Society of America (IDSA)

Chaire d’excellence en recherche du Canada sur le traitement de signaux quantiques

Bertrand Reulet est reconnu mondialement en matière de recherche quantique et de bruit non gaussien. Il a participé à divers projets, notamment une étude sur la supraconductivité de nanotubes de carbone, et compte à son actif plusieurs découvertes en matière de conception expérimentale.

Avant de se voir attribuer une chaire d'excellence en recherche du Canada à l'Université de Sherbrooke (2010-2017), le professeur a été directeur de recherche au Laboratoire de physique des solides du Centre national de la recherche scientifique à l'Université Paris-Sud XI, professeur à l'École Polytechnique de France et il a travaillé pendant quatre ans au Département de physique appliquée de la Yale University.

Bertrand Reulet a reçu, en 2008, le prix Anatole-et-Suzanne-Abragam de l'Académie des sciences de l'Institut de France. Ce prix de physique venait souligner « l'originalité de conception et l'élégance d'application » de ses travaux novateurs sur le bruit non gaussien, qui ont été présentés dans son article « Environmental Effects in the Third Moment of Voltage Fluctuations in a Tunnel Junction », publié dans la prestigieuse revue Physical Review Letters. Le professeur Reulet est membre de l'Institut quantique de l'Université de Sherbrooke.

Recherches sur le commerce électronique

John Ingham est devenu professeur à l'Université de Sherbrooke en 1979. Il y enseignera jusqu’en 2016 et prendra sa retraire par la suite.

Durant son passage à l’École de gestion, il a notamment dirigé le groupe de recherche sur les collectivités en ligne et a été l’instigateur de nombreux projets permettant de mieux comprendre l'adoption des technologies de l'information et du commerce électronique par les individus, le rôle de la confiance dans les affaires électroniques et l'impact de la culture sur l'implantation des systèmes intégrés d'information. Il a dirigé de nombreux mémoires de recherche et thèses de doctorat dans différents domaines de la gestion des systèmes d'information et du commerce électronique.

Publication parmi les plus citées

Information and Management, volume 40, Issue 3, January 2003, Pages 191-204

Why do people use information technology? A critical review of the technology acceptance model

Prévention de la maltraitance envers les personnes aînées

La professeure Marie Beaulieu est une experte reconnue à l'échelle internationale en recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées. Ses travaux sont à l’origine de nombreux ouvrages de référence et guides pratiques destinés aux professionnels du domaine. Elle a notamment développé un modèle d'intervention validé qui repose sur un guide de pratique En Mains (In Hand). Cet outil est distribué à plus de 20 000 exemplaires au Canada et dans huit pays partenaires du réseau National Initiative for the Care of the Elderly. Depuis 2010, elle est représentante de l'Amérique du Nord au réseau International Network for the Prevention of Elder Abuse et est titulaire de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées, financé par le ministère responsable de la famille et des aînés. La professeure Beaulieu est membre du Centre de recherche sur le vieillissement (CdRV).

Supraconductivité des matériaux

Louis Taillefer est l'un des plus éminents spécialistes au monde quand il est question des matériaux quantiques et des supraconducteurs. Plusieurs de ses découvertes ont fait grand bruit et on ne compte plus les distinctions qu'il a amassées. En 2007, le professeur a été à l’origine d’une révolution technologique lorsque son équipe est parvenue à voir des oscillations quantiques émaner d'une céramique d'oxyde de cuivre. Ces signaux, difficilement et rarement observables, venaient de dissiper l'épais brouillard dans lequel erraient depuis 20 ans les dizaines de milliers de scientifiques intéressés par les matériaux supraconducteurs. Passionné par la supraconductivité et plus particulièrement par les cuprates, le professeur Taillefer poursuit ses recherches sur le sujet depuis près de 25 ans. Il contribue de façon remarquable à mieux comprendre ces matériaux qui demeurent les meilleurs supraconducteurs connus à ce jour. Louis Taillefer est membre de l'Institut quantique de l'Université de Sherbrooke.

Publication parmi les plus citées

Nature, volume 447, Issue 7144, 31 May 2007, Pages 565-568

Quantum oscillations and the Fermi surface in an underdoped high-T c superconductor

Technologie ACELP®

En 1988, la technologie générique ACELP a vu le jour à l’Université de Sherbrooke. Cette invention, presque aussi impressionnante que la découverte du transistor, a influencé le développement mondial de la téléphonie cellulaire. Aujourd’hui, la technologie de compression de la voix, qui a émergé du travail d’un petit groupe de recherche de la Faculté de génie avec, à sa tête, le professeur émérite Jean-Pierre Adoul, est utilisée quotidiennement dans plus de 95 % des téléphones cellulaires de la planète. Ce sont donc plus de 6 milliards d’usagers qui profitent de cette avancée scientifique signée UdeS. La technologie ACELP représente le plus grand succès de valorisation commerciale de travaux de recherche universitaires au Canada.