Aller au contenu

Matière ultra quantique : les supraconducteurs à base de cuprate

Sommaire

DIRECTRICE/DIRECTEUR DE RECHERCHE
David Sénéchal, Professeur - Département de physique
CODIRECTRICE/CODIRECTEUR DE RECHERCHE
Louis Taillefer, Professeur - Département de physique
UNITÉ(S) ADMINISTRATIVE(S)
Institut quantique
CYCLE(S)
2e cycle
3e cycle
LIEU(X)
Institut Quantique Sherbrooke

Description du projet

Les cuprates sont les meilleurs supraconducteurs disponibles, avec la température critique la plus élevée 
à pression ambiente. Comprendre l’origine de l’appariement exceptionnel des électrons dans ces matériaux à partir d’un modèle microscopique et l’un des objectifs principaux de ce projet. Les fortes interactions électron-électron sont au cœur de cette explication et sont aussi à l’origine de la phase dite 
de pseudogap, l’un des plus mystérieux états de la matière quantique. Élucider la nature de cette phase est notre deuxième objectif. Des découvertes et des outils récents – théoriques et expérimentaux – développés au sein de notre groupe nous permettront de réaliser des progrès décisifs vers ces objectifs. En lien avec ces objectifs, deux phénomènes nouveaux et fascinants seront étudiés. Premièrement, la 
dissipation planckienne : le fait que les électrons soient diffusés à un taux qui semble fixé par une limite quantique universelle. Deuxièmement, un nouvel état supraconducteur topologique obtenu en tournant deux couches d’oxydes de cuivres l’une par rapport à l’autre, qui pourrait abriter un nouveau type d’excitation collective potentiellement utile dans le traitement de l’information quantique.

La dernière mise à jour a été faite le 7 décembre 2021. L’Université se réserve le droit de modifier ses projets sans préavis.