Aller au contenu

Technologies quantiques et physique des particules

Sommaire

DIRECTRICE/DIRECTEUR DE RECHERCHE
Max Hofheinz, Professeur - Département de génie électrique et de génie informatique
CODIRECTRICE/CODIRECTEUR DE RECHERCHE
Serge Charlebois, Professeur - Département de génie électrique et de génie informatique
UNITÉ(S) ADMINISTRATIVE(S)
Institut quantique
CYCLE(S)
2e cycle
3e cycle
LIEU(X)
Institut Quantique Sherbrooke

Description du projet

Ce projet vise à explorer comment les technologies quantiques développées à l'Institut quantique (IQ) pourraient être mises au service de la physique des particules et, inversement, comment les particules de haute énergie affectent la cohérence des dispositifs quantiques. Alors que les détecteurs de photons uniques (SPD) optiques développés à l'IQ sont déjà utilisés au SNOLab, d'autres dispositifs quantiques, à savoir les SPD micro-ondes, les amplificateurs opérant à la limite quantique et les qubits, permettent de détecter des excitations de bien plus faible énergie. Nous explorerons comment ils pourront être exploités pour la recherche de matière noire de faible énergie, ou pour la détection de particules de haute énergie, où la détection d’excitations secondaires de faible énergie telles que les photons, les phonons ou les quasi-particules dans les supraconducteurs pourrait permettre d’abaisser les seuils de détection. D'autre part, il a été démontré que le rayonnement de haute énergie produit des erreurs corrélées dans les processeurs quantiques supraconducteurs, qui doivent être maitrisés.

La dernière mise à jour a été faite le 7 décembre 2021. L’Université se réserve le droit de modifier ses projets sans préavis.