Faculté d'éducation

Fonctions exécutives et prise de risque chez les jeunes hébergés en centre de réadaptation

Sommaire

DIRECTRICE/DIRECTEUR DE RECHERCHE
Sophie Couture, Professeure - Département de psychoéducation
UNITÉ(S) ADMINISTRATIVE(S)
Faculté d'éducation
CYCLE(S)
2e cycle

Description du projet

De nombreuses études soulignent des relations entre les expériences d’adversité précoce et le développement cognitif. À titre d’exemple, les jeunes adultes ayant vécu davantage d’adversité lors de l’enfance et l’adolescence ont une moindre performance lors d’une tâche évaluant l’inhibition verbale, les délais des récompenses et l’âge mental que ceux présentant moins d’adversité (Lovallo, et coll., 2012). Les fonctions cognitives touchées par l’expérience d’adversité précoce concernent principalement les fonctions exécutives qui regroupent plusieurs aspects, dont la flexibilité cognitive, la mémoire de travail et le contrôle inhibitoire (Hostinar, et coll., 2012; Pechtel, et coll., 2011).
Considérant l’influence du contrôle cognitif dans la prise de risque chez les adolescents, il y a lieu d’aller explorer les associations les fonctions exécutives et la prise de risque chez des adolescents ayant été exposés à des expériences d’adversité

Sciences sociales et humaines

Psychoéducation, Psychologie

Financement offert

À discuter

La dernière mise à jour a été faite le 22 octobre 2021. L’Université se réserve le droit de modifier ses projets sans préavis.

Renseignements

Numéro de la fiche : OPR-645

Fiche téléchargeable

Version PDF

Programmes en lien avec ce projet de recherche