Aller au contenu

Développement de thérapie génique

Sommaire

DIRECTRICE/DIRECTEUR DE RECHERCHE
Jean-Philippe Brosseau, Professeur - Département de biochimie et de génomique fonctionnelle
UNITÉ(S) ADMINISTRATIVE(S)
Faculté de médecine et des sciences de la santé
Département de biochimie et de génomique fonctionnelle
CYCLE(S)
2e cycle
3e cycle
LIEU(X)
Campus de la santé

Description du projet

Les neurofibromes sont des tumeurs bénignes caractéristiques des patients atteints de neurofibromatose de type I (NF1). Les neurofibromes peuvent défigurer et affecter gravement la mobilité et la vie quotidienne. Bien que la plupart des patients développant des neurofibromes soient au moins partiellement sensibles aux inhibiteurs de MEK (Gross NeuroOncol2018), nous sommes encore loin d'une guérison définitive (Brosseau BrJCancer2020). 

La thérapie génique (c'est-à-dire la restauration de la fonction d'un gène défectueux) est un moyen intéressant de guérir les manifestations de NF1 telle que les neurofibromes. La NF1 est une maladie monogénique et donc les patients NF1 sont très susceptibles à la thérapie génique. De manière encourageante, il existe une preuve de principe dans d'autres maladies monogéniques telles que l'atrophie musculaire spinale (Williams AACN AdvCritCare2020) et la dystrophie musculaire de Duchenne (Amoasii Science 2018). 

Le projet consiste à développer des stratégies pour restorer la fonction du gène NF1 et d`en mesurer l`impact sur le maintien des neurofibromes in vivo chez la souris.

Exigences particulières:
   * Désirer apprendre ou perfectionner les techniques de culture cellulaires
   * Désirer apprendre ou perfectionner son apprentissage des modèles animaux (souris)
   * Adhérer aux valeurs clé du laboratoire : transparence, excellence

Discipline(s) par secteur

Sciences de la santé

Biochimie

Financement offert

Oui

Lien complémentaire

La dernière mise à jour a été faite le 28 mai 2021. L’Université se réserve le droit de modifier ses projets sans préavis.