Faculté de droit

La gouvernance des forêts à l’ère des changements climatiques

Sommaire

DIRECTRICE/DIRECTEUR DE RECHERCHE
Catherine Choquette, Professeure - FDRT Administration
UNITÉ(S) ADMINISTRATIVE(S)
Faculté de droit
CYCLE(S)
2e cycle
3e cycle
Stage postdoctoral

Description du projet

Il existe actuellement au Québec une volonté politique de recourir aux forêts comme outil de lutte aux changements climatiques. La nouvelle Stratégie nationale de production de bois se fixe comme objectif de « contribuer à l’augmentation de la séquestration de carbone en forêt et dans les produits forestiers ». Elle établit également une reddition de comptes publique incluant un indicateur de suivi sur la quantité de carbone séquestré et le bénéfice climatique des travaux sylvicoles réalisés. Certains travaux scientifiques vont d’ailleurs dans ce sens. Par exemple, une équipe de recherche (FP Innovation, ULaval et UQAC) est à développer un modèle de calcul de la séquestration du carbone par la croissance forestière et la fabrication de produits forestiers qui immobilisent du carbone. Ce modèle permettra d’élaborer différents scénarios de récolte et d’interventions sylvicoles (i.e. : reboisement) qui augmenteraient les rendements en bois et du même coup la séquestration du CO2. Ce modèle associera aussi des paniers de produits issus de la transformation des bois récoltés. Le bois étant un assemblage de chaines de carbone, son usage a un effet direct sur la séquestration du carbone. De plus, on peut accroitre cet effet par la substitution de d’autres matériaux (i.e. : acier, béton) qui ont une plus forte empreinte carbone.

Ce projet de recherche interdisciplinaire vise à étudier les différentes options vers l’optimisation de la forêt comme puits de carbone en modernisant, entre autres, le droit de la construction et en explorant la possibilité d’employer divers outils de gouvernance collaborative, comme la médiation environnementale et les tables de gestion intégrée des ressources et du territoire (TLGIRT), pour co-construire des plans de gestion forestière plus adaptés aux changements climatiques. En effet, les exercices de modélisation étant abstraits, une appropriation par les acteurs terrains devient nécessaire pour concevoir et mettre en oeuvre de tels scénarios d’intervention tant en forêt qu’en développement industriel. De plus, un dialogue citoyen serait contributoire à baliser l’emploi des forêts comme instrument de lutte aux changements climatiques dans un contexte d’aménagement intégré et de gestion écosystémique où le rendement en bois devient seulement l’un des objectifs attendus de l’aménagement.

Financement offert

Oui

CRSH

La dernière mise à jour a été faite le 17 février 2021. L’Université se réserve le droit de modifier ses projets sans préavis.

Renseignements

Numéro de la fiche : OPR-536

Fiche téléchargeable

Version PDF