Changements comportementaux typiques de la neuroinflammation

Sommaire

DIRECTRICE/DIRECTEUR DE RECHERCHE
Denis Gris, Professeur - Département de pharmacologie-physiologie
UNITÉ(S) ADMINISTRATIVE(S)
Faculté de médecine et des sciences de la santé
Département d’immunologie et de biologie cellulaire
CYCLE(S)
2e cycle
3e cycle
Stage postdoctoral
LIEU(X)
Campus de la santé

Description du projet

Pratiquement, toutes les maladies neurodégénératives ont une composante neuro-inflammatoire importante associée à une augmentation de concentration de molécules pro-inflammatoires incluant les cytokines, les chimiokines, et les médiateurs lipidiques. L'hypothèse centrale de notre projet de recherche est qu'une perturbation de l'homéostasie cérébrale conduit à des changements comportementaux particuliers. Ainsi, nous utiliserons différentes techniques pour mesurer ces changements comportementaux. Actuellement, l’analyse vidéo automatisée est très prometteuse et permet de générer une panoplie de données multidimensionnelles qui nécessitent des algorithmes d'apprentissage automatique avancés pour les analyser. Pour cela, nous utilisons la régression logistique, la forêt aléatoire (random forest) et les machines vectorielles de support (support vector machines). De plus, nous utilisons TensorFlow et Keras pour une analyse profonde des réseaux neuronaux. Pour l’instant, toutes nos études sont réalisées sur souris atteintes de la sclérose en plaques. Dans un futur proche, nous prévoyons appliquer ce type d’analyse.


Connaissance de base de la physiologie cérébrale. Intérêt pour la neuroscience, une certaine expérience avec R ou Python est un avantage.

Sciences de la santé

Immunologie, Neurosciences

Financement offert

Oui

La dernière mise à jour a été faite le 9 septembre 2020. L’Université se réserve le droit de modifier ses projets sans préavis.

Renseignements

Numéro de la fiche : OPR-493

Fiche téléchargeable

Version PDF

Programmes en lien avec ce projet de recherche