Traumas et traits de personnalité

Sommaire

DIRECTRICE/DIRECTEUR DE RECHERCHE
Yann Le Corff, Professeur - Département d'orientation professionnelle
CODIRECTRICE/CODIRECTEUR DE RECHERCHE
Geneviève Paquette, Professeure - Département de psychoéducation
UNITÉ(S) ADMINISTRATIVE(S)
Faculté d'éducation
Département de psychoéducation
CYCLE(S)
2e cycle
3e cycle

Description du projet

D'une part, les traumas de nature interpersonnelle (par ex.: maltraitance subie dans l'enfance) sont associés à des problèmes de régulation émotive et comportementale pouvant amener chez certains enfants une diminution de leurs traits de personnalité positifs (empathie, sociabilité, optimisme) au profit de traits de froideur et d'insensibilité. Or, les traits de froideur et d'insensibilité sont en retour associés à des problèmes d'adaptation dont des difficultés relationnelles. D'autre part, le fait de présenter des traits de personnalité positifs élevés pourrait aussi agir comme facteur de résilience devant les événements de vie adverses de nature interpersonnelle comme la maltraitance durant l'enfance. Le projet proposé vise donc à tester l’hypothèse d’un effet bidirectionnel (causalité réciproque); certains traits de personnalité peuvent rendre plus vulnérable ou résilient face aux traumas, alors que les traumas peuvent à leur tour modifier la personnalité.

Financement offert

À discuter

La dernière mise à jour a été faite le 27 juillet 2020. L’Université se réserve le droit de modifier ses projets sans préavis.