Métabolisme énergétique cardiaque dans le sepsis: rôle des apélinergiques

Sommaire

DIRECTRICE/DIRECTEUR DE RECHERCHE
Olivier Lesur, Professeur - Département de médecine
UNITÉ(S) ADMINISTRATIVE(S)
Faculté de médecine et des sciences de la santé
Département de pharmacologie-physiologie
CYCLE(S)
2e cycle
3e cycle
Stage postdoctoral
LIEU(X)
Campus de la santé

Description du projet

Le sepsis sévère peut induire un état de choc irréversible entraînant la mort. Les problématiques de sepsis sont grandissantes dans le monde moderne. Plusieurs organes vitaux ne fonctionnent plus correctement, en particulier dans le système cardiovasculaire. Le cœur peut entrer dans une phase dite d’hibernation qui ne répond pas aux importants besoins énergétiques et métaboliques générés par le sepsis.

Question de recherche : Est-ce que l’hibernation du coeur se caractérise par un profil particulier d’altération du métabolisme énergétique?

Est-ce qu’une nouvelle famille de molécules endogènes appelées les apélinergiques peuvent modifier favorablement une perturbation du profil de métabolisme énergétique cardiaque lors du sepsis?

Objectifs : 
1) Déterminer le profil de métabolisme énergétique du coeur à l’aide d’un modèle expérimental de sepsis; 
2) Étudier les impacts sur le métabolisme énergétique cardiaque de l’infusion d’apélinergique; 
3) Observer s’il existe un profil d’amélioration entre le métabolisme énergétique cardiaque et la fonction cardiaque.

Exigences particulières:

Autonomie, fiabilité et rigueur. Excellent dossier académique. Maîtrise du français et de l’anglais écrit et parlé. Aptitude pour le travail en équipe multidisciplinaire.

Sciences de la santé

Cardiologie, Physiologie

Financement offert

Oui

La dernière mise à jour a été faite le 2 mars 2021. L’Université se réserve le droit de modifier ses projets sans préavis.

Renseignements

Numéro de la fiche : OPR-405

Fiche téléchargeable

Version PDF

Programmes en lien avec ce projet de recherche