Derniers résultats

Rôle de la régulation volontaire sur la relation entre l’exposition à différentes formes de maltraitance et les problèmes intériorisés chez les enfants

Sommaire

DIRECTRICE/DIRECTEUR DE RECHERCHE
Geneviève Paquette, Professeure - Département de psychoéducation
CODIRECTRICE/CODIRECTEUR DE RECHERCHE
Jean-Pascal Lemelin, Vice-recteur adjoint - RECT Administration
UNITÉ(S) ADMINISTRATIVE(S)
Faculté d'éducation
Département de psychoéducation
CYCLE(S)
2e cycle
3e cycle
LIEU(X)
Campus principal
Campus de Longueuil

Description du projet

Les théories sur le trauma suggèrent que l’exposition à la maltraitance entraine une dysrégulation émotionnelle et cognitive qui en retour mènera à des problèmes d’adaptation dont des problèmes intériorisés. Ceci place la régulation volontaire, une composante du tempérament, comme un facteur potentiellement médiateur dans la relation entre maltraitance subie et problèmes intériorisés. Par ailleurs, il est possible de considérer les capacités de régulation comme un facteur prédisposant individuel qui peut faire varier l’effet des expériences de vie négatives comme l’exposition à la maltraitance sur les problèmes d’adaptation. Ce faisant, la régulation volontaire serait alors un modérateur de la relation entre l’exposition à la maltraitance et les problèmes d’adaptation comme les problèmes intériorisés.  Ce projet permettra de mieux comprendre les mécanismes expliquant que certains enfants présentent des problèmes intériorisés à la suite de l’exposition à de la maltraitance alors que d’autres non.

Sciences sociales et humaines

Psychoéducation

Financement offert

À discuter

La dernière mise à jour a été faite le 18 juillet 2020. L’Université se réserve le droit de modifier ses projets sans préavis.