Les attitudes des enseignants et des enseignantes du primaire face au signalement des agressions sexuelles subies par les élèves

Sommaire

DIRECTRICE/DIRECTEUR DE RECHERCHE
Geneviève Paquette, Professeure - Département de psychoéducation
CODIRECTRICE/CODIRECTEUR DE RECHERCHE
Mélanie Lapalme, Professeure - Département de psychoéducation
UNITÉ(S) ADMINISTRATIVE(S)
Faculté d'éducation
Département de psychoéducation
CYCLE(S)
2e cycle
LIEU(X)
Campus principal
Campus de Longueuil

Description du projet

Ce projet s’inscrit dans la perspective des nouveaux enjeux que soulève l’implantation du programme d’éducation à la sexualité, dont certains contenus obligatoires relatifs à l’agression sexuelle, à la violence sexuelle et au dévoilement doivent être abordés à différents moments du parcours primaire des élèves. À travers l’animation de ces contenus, les enseignantes et les enseignants pourraient en venir à soupçonner une situation d’agression sexuelle chez un élève ou même devenir la personne confidente pour un élève ayant vécu une agression sexuelle. C’est dans cette perspective que de mieux comprendre les attitudes pouvant influencer la décision de l’enseignante ou de l’enseignant de signaler ou non est pertinent. 
La collecte de données auprès d'enseignants et d'enseignantes en exercice du préscolaire ou du primaire et d'étudiants et d'étudiantes en enseignement au préscolaire ou au primaire est terminé. Les analyses prévoient de tester la fidélité et la cohérence de la version française de l'instrument de mesure des attitudes par rapport au signalement des situations d'agression sexuelle soupçonnées chez les élèves et de vérifier les associations entre les attitudes et certains facteurs susceptibles de les faire varier (par ex.: âge, genre, nombre d'années d'expérience, formation reçue sur l'agression sexuelle, etc.). Les retombées des analyses prévues sont susceptibles de conduire à  l’identification de certains besoins sur le plan de la formation initiale et continue des enseignantes et enseignants au primaire du Québec.

Sciences sociales et humaines

Psychoéducation

Financement offert

Oui

Partenaire(s)

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, Commission scolaire des Hauts-Cantons, Commission scolaire des Sommets, Université du Québec à Montréal

La dernière mise à jour a été faite le 18 juillet 2020. L’Université se réserve le droit de modifier ses projets sans préavis.