Les jeux de hasard et d'argent (JHA) et la défavorisation

Sommaire

DIRECTRICE/DIRECTEUR DE RECHERCHE
Eva Monson, Professeure - Département des sciences de la santé communautaire
UNITÉ(S) ADMINISTRATIVE(S)
Faculté de médecine et des sciences de la santé
Département des sciences de la santé communautaire
CYCLE(S)
2e cycle
3e cycle
Stage postdoctoral
LIEU(X)
Campus de Longueuil

Description du projet

Au Québec, plus de deux tiers de la population ont déjà joué à des jeux de hasard et d’argent (JHA). Les méfaits liés aux JHA ne sont pas répartis également parmi les groupes sociaux. Les populations désavantagées au niveau socioéconomique, comme celles vivant dans des quartiers géographiquement défavorisés, sont les plus affectés. Les pratiques de politique publique ne prennent pas actuellement en compte les facteurs sociaux et géographiques dans le développement de stratégies de prévention.

Ce projet de recherche s’étend sur une période de 4 ans. En effectuant un travail de terrain et une analyse qui combine les approches qualitatives et quantitatives, il produira des données probantes sur les inégalités sociales et géographiques, qui influencent les pratiques de jeu responsable. Sur la base de ces données, des recommandations seront formulées pour développer des politiques publiques plus adaptées aux réalités et aux besoins des personnes les plus vulnérables aux problèmes de JHA.

L’étudiant(e) devra : avoir un intérêt pour les approches qualitatives ; parler/écrire anglais et français ; avoir un intérêt pour les enjeux de toxicologie ou de santé publique (facultatif).

Sciences de la santé

Médecine préventive et communautaire

La dernière mise à jour a été faite le 2 mars 2021. L’Université se réserve le droit de modifier ses projets sans préavis.

Renseignements

Numéro de la fiche : OPR-152

Fiche téléchargeable

Version PDF