Études des propriétés optoélectroniques associées aux défauts dans le h-BN : vers le développement de diodes électroluminescentes quantiques (QLED)

Sommaire

DIRECTRICE/DIRECTEUR DE RECHERCHE
Denis Morris, Directeur de département - Département de physique
CODIRECTRICE/CODIRECTEUR DE RECHERCHE
Bertrand Reulet, Professeur - Département de physique
UNITÉ(S) ADMINISTRATIVE(S)
Faculté des sciences
Département de physique
Institut quantique
CYCLE(S)
1er cycle
2e cycle
LIEU(X)
Institut Quantique Sherbrooke

Description du projet

L’intégration de sources de photons uniques dans des circuits optoélectroniques est un défi majeur pour le développement de technologies basées sur la photonique quantique. Afin d’être déployées à grande échelle, ces technologies nécessitent des sources de photons uniques pouvant fonctionner à température ambiante et être excitées et contrôlées électriquement. Le nitrure de bore hexagonal (h-BN), un matériau de van der Waals à grand gap, constitue une plateforme prometteuse pour réaliser ce type de dispositifs. En plus d’héberger des émetteurs de photons uniques stables émettant dans le visible, le h-BN, du fait de sa nature bidimensionnelle, confine ces émetteurs à la surface, ce qui pourrait faciliter leur contrôle électrique. Les propriétés optiques de ces émetteurs à défauts uniques ont fait l’objet de plusieurs études, mais leurs propriétés électriques et optoélectroniques demeurent encore largement inexplorés. Dans ce projet nous proposons d’utiliser conjointement des mesures électriques (spectroscopie tunnel, mesure de bruit de grenaille), optiques (photoluminescence) et optoélectronique (électroluminescence) pour caractériser en détail les défauts dans le h-BN. Ces mesures ouvriront la voie au développement de systèmes de communications quantiques basées sur des diodes électroluminescentes quantiques (QLED) pouvant opérer à température pièce.
En recrutement : 1 étudiant à la maîtrise et un stagiaire de premier cycle

Sciences naturelles et génie

Physique

La dernière mise à jour a été faite le 26 juillet 2019. L’Université se réserve le droit de modifier ses projets sans préavis.