Concours de vulgarisation scientifique

Les gagnantes et gagnants du concours de vulgarisation scientifique 2019. Photo : Michel Caron

L’Université de Sherbrooke tient annuellement un concours de vulgarisation scientifique dont les objectifs sont de stimuler des vocations en vulgarisation scientifique et d’augmenter le rayonnement des travaux de recherche, qu’ils soient de nature fondamentale ou appliquée, qui s’effectuent à l’Université. Les étudiantes et étudiants de 2e et 3e cycles, les stagiaires postdoctoraux, le personnel professionnel de recherche ainsi que les étudiantes et étudiants du 1er cycle ayant effectué un stage de recherche à l'UdeS sont admissibles à ce concours. Les gagnantes et gagnants sont honorés au cours de la Célébration de la recherche et des études supérieures.

Gagnantes et gagnants

Chaque gagnante et gagnant ou chaque équipe de gagnants remporte un prix de 600 $.

Sciences naturelles et génie

  • L’équipe composée de Messieurs Pierre Grandjean et Patrick O’Donoughue, de la Faculté de génie, Silence, moteur, ça tourne… au ralenti!
  • Mme Émilie Lefol, de la Faculté des sciences, Que met un oiseau migrateur dans sa valise?
  • M. Olivier Robin, de la Faculté de génie, Petit mais costaud : un mini-résonateur qui fait le maximum
  • Mme Joanie Van de Walle, de la Faculté des sciences, Des oursons comme boucliers

Lettres, sciences humaines et sociales

  • L’équipe composée de Mesdames Sonn Castonguay-Khounsombath et Madeleine Prévost-Lemire, de la Faculté d’éducation,Universitaires LGBTQ : une vie étudiante assombrie par la violence sexuelle
  • Madame Laurence Magnan-Tremblay, de la Faculté d’éducation, Comment font les éducateurs et éducatrices pour ne pas craquer?
  • Madame Sara-Maude Poirier, de l’École de gestion,Les attestations altruistes sur les étiquettes alimentaires : faut le croire pour le voir!
  • Monsieur Joël Simoneau, de la Faculté de médecine et des sciences de la santé, Contribuer à la science, avec un taux d'intérêt limité

Médecine et sciences de la santé

  • Madame Justine Benoit-Piau, de la Faculté de médecine et des sciences de la santé, Quand le sexe est douloureux
  • Madame Anaïs Chauvin, de la Faculté de médecine et des sciences de la santé, Une empreinte pour le cancer : prédire la réponse des patients aux traitements anti-cancéreux
  • Monsieur Thomas Deshayes, de la Faculté des sciences de l’activité physique, Hydratation et ultramarathon : un poids, deux mesures
  • Madame Caroline Molle, de la Faculté de médecine et des sciences de la santé, L'ingénierie et la biologie s'unissent contre le diabète

Demi-finalistes

Chaque demi-finaliste ou équipe de demi-finalistes remporte un prix de 200 $.

Sciences naturelles et génie

  • Madame Amélie Auger, de la Faculté des sciences, À la recherche de "balles magiques" pour traiter le cancer

Lettres, sciences humaines et sociales

  • Madame Manon Beaudoin, de la Faculté d'éducation, Que faire pour faciliter la présence en classe des élèves ayant des difficultés de comportement?
  • Madame Geneviève Beaulieu, de la Faculté d'éducation, Portrait des enfants médicamentés à l'école primaire
  • Madame Megan Rollin, de la Faculté d'éducation, Quels sont les facteurs associés à la maltraitance des enfants présentant une déficience intellectuelle?
  • Madame Maude Viens, de la Faculté d'éducation, Le plus important, c'est d'en parler

Médecine et sciences de la santé

  • Monsieur Romain Drissi, de la Faculté de médecine et des sciences de la santé, Une nouvelle cible pour lutter contre les cellules cancéreuses
  • Madame Valérie Lannoy, de la Faculté de médecine et des sciences de la santé, Cancer et inflammation : un duel de western!
  • Madame Marie-Hélène Lévesque, de la Faculté de médecine et des sciences de la santé, Ergothérapie : alliée du vieillissement en santé
  • Madame Véronique Rochon, de la Faculté de médecine et des sciences de la santé, Trouble du spectre de l'autisme : deux évaluations sensorielles, une conclusion?
  • Monsieur Michaël Sage, de la Faculté de médecine et des sciences de la santé, Boire sous aide respiratoire, une gorgée pas toujours facile à avaler chez les nouveau-nés
  • Madame Anaïs Vannutelli, de la Faculté de médecine et des sciences de la santé, L'histoire de la vie en constante évolution!