Récipiendaires 2017

Pr Raymond Wellinger de la Faculté de médecine et des sciences de la santé
Photo : UdeS - Michel Caron

Professeur Raymund Wellinger, médecine et sciences de la santé
Le professeur Raymund Wellinger a publié en mai 2016 dans la prestigieuse revue Cell des travaux sur la caractérisation de trois protéines (Popl, Pop6 et Pop7) et sur leurs implications dans le contrôle de l'activité de la télomérase. Cette découverte va servir de socle au développement de nouvelles connaissances en lien avec la régulation des télomères et faciliter, à plus long terme, le développement de nouvelles approches thérapeutiques. Ce tour de force présente un intérêt majeur, car il ouvre la voie à de nouvelles possibilités d'influencer la régulation de la télomérase. De plus, il sera aussi possible de proposer de nouvelles cibles pour synthétiser des molécules régulatrices qui pourraient éventuellement être utilisées lors de traitements de cancers.

Pr Jean-François Roberge de la Faculté de droit
Photo : UdeS - Michel Caron

Professeur Jean-François Roberge, sciences humaines et sociales
Le professeur Jean-François Roberge a mené la première étude quantitative sur le sentiment d’accès à la justice chez le citoyen. Cette recherche, parfaitement alignée avec le nouveau Code de procédure civile, permet de combler un déficit de connaissances par rapport à l'administration de la justice. Concrètement, cela a nécessité la création de nouveaux outils qui n'existaient pas au Canada afin de mesurer la perception des citoyens : un concept, le Sentiment d'Accès à la Justice (SAJ), et un instrument de mesure empirique, l'index du SAJ. Cette recherche, parue dans l'une des meilleures revues à l'échelle mondiale sur le sujet de la prévention et du règlement des différends, a été retenue parmi les 25 études empiriques d'importance dans le monde par le Dispute Resolution Magazine.

Le Pr Louis Taillefer de la Faculté des sciences ne pouvait être présent à la cérémonie. C'est un membre de son équipe, Nicolas Doiron-Leyraud qui a pris la parole en son honneur.
Photo : UdeS - Michel Caron

Professeur Louis Taillefer, sciences naturelles et génie
À l’issue d’une prouesse technologique hors du commun, le professeur Louis Taillefer et son équipe ont fait tomber un pan majeur du mystère de la supraconductivité. Cette découverte, réalisée en collaboration avec une équipe de l’Université de la Colombie-Britannique à Vancouver et du Laboratoire national des champs magnétiques intenses de Toulouse, a été publiée en mars 2016 dans la revue Nature. Elle est identifiée comme Highly Cited Paper par l’ISI Web of Knowledge, car elle se classe au premier rang centile des publications en physique les plus citées en 2016. Cette percée inattendue modifie soudainement l’orientation des recherches. Elle ouvre une toute nouvelle piste pour enfin élucider le mystère de la supraconductivité à haute température. Pour une deuxième fois de son histoire, le Prix de la recherche et de la création – catégorie Sciences naturelles et génie, est remis au professeur Louis Taillefer.