Récipiendaires 2011

Sylvie Beaudoin - Sciences humaines et sociales

S'approprier des pratiques visant la responsabilisation par l'actualisation d'un processus d'autosupervision: une recherche-action en éducation physique et à la santé au primaire

La responsabilisation de l'élève est une notion centrale du programme de formation de l'école québécoise (PFEQ). Toutefois, on n'y retrouve que peu d'indications sur la manière d'opérationnaliser cette intention du programme en éducation physique et à la santé. À ce jour, peu d'études portent spécifiquement sur la formation et l'accompagnement d'éducateurs physiques qui désirent implanter des pratiques visant la responsabilisation de leurs élèves. Prenant appui sur le modèle de l'autosupervision en éducation physique (Brunelle, Drouin, Godbout et Tousignant, 1988), une recherche-action ayant pour objet le modèle Teaching Personal and Social Responsibility (TPSR) d'Hellison (2003) a été conduite durant l'année scolaire 2008-2009 en collaboration avec deux éducateurs physiques du primaire. Durant neuf mois, diverses méthodes de collectes de données ont été utilisées pour documenter les deux démarches de supervision, dont des entrevues semi-structurées, des observations participantes, des réflexions postséances et la rédaction d'un journal de bord. Les processus activés lors de l'appropriation de pratiques visant la responsabilisation, de même que les conditions qui les sous-tendent ont été dégagés par le biais d'une analyse par catégories conceptualisantes (Paillé et Mucchielli, 2008).

La réalisation de cette étude a mis à jour les conditions nécessaires à l'actualisation d'un processus d'autosupervision puis, les processus qui sont à activer pour s'approprier des pratiques visant la responsabilisation. Les facteurs pouvant limiter l'appropriation de pratiques ont également été identifiés. Finalement, l'importance de l'accompagnement est soulignée. Cette étude contribue à l'avancement des connaissances en intervention éducative en activité physique puisqu'elIe permet de mieux comprendre comment des éducateurs physiques s'approprient des pratiques visant la responsabilisation de leurs élèves. Ces connaissances auraient avantage à être réinvesties dans le développement et la mise en œuvre de modèles de formation initiale et continue en éducation physique et à la santé, de même qu'elles pourraient bénéficier à l'ensemble des professionnels de l'enseignement.

Vincent Careau - Sciences naturelles et génie

Déterminants écologiques, biodémographiques et comportementaux des dépenses énergétiques chez les mammifères

Depuis la préhistoire, en passant par Leonardo Da Vinci et Antoine Lavoisier, notre compréhension de la vie animale est intimement liée à l'étude de la respiration issue du métabolisme, un peu comme si chaque animal vivant portait un feu à l'intérieur de soi. Aujourd'hui, ce qui intrigue les physiologistes est : pourquoi certains individus ont un taux métabolique jusqu'à deux fois supérieur à d'autres et ce, même lorsqu'ils sont au repos? Récemment, l'étude de la personnalité animale est venue révolutionner le domaine du comportement animal. Ce qui intrigue les écologistes du comportement est : pourquoi certains individus se comportent de façon différente les uns des autres, et ce, de façon constante à travers les situations? Dans cette thèse, je me pose alors la question suivante: est-ce que les différents niveaux de dépenses énergétiques observés entre les individus sont associés à leur type de personnalité? Étant le premier à étudier les aspects énergétiques des différents types de personnalité, je porte un regard nouveau sur un champ de recherche actif depuis des centaines d'années, l'énergétique, ou l'étude du « feu de la vie ». La personnalité devrait être reliée aux dépenses énergétiques puisque que l'exploration, l'agressivité et l'activité sont des comportements énergétiquement coûteux. En retour, l'expression de ces comportements permet généralement d'acquérir plus d'énergie (nourriture). J'ai testé l'hypothèse d'un lien personnalité-métabolisme à l'aide de plusieurs modèles d'études, en laboratoire et sur le terrain, et ce, à des niveaux différents de variation biologique (individus, races, espèces). L'éclectisme de ma thèse la rend probablement aussi originale qu'elle en complique les choses lorsqu'est venu le temps de tirer une conclusion générale. Alors que j'ai testé la même hypothèse à plusieurs reprises, j'ai obtenu des résultats différents en fonction des modèles d'études, ce qui révèle la complexité de la relation personnalité-métabolisme.

Sylvie Girard - Sciences de la santé

Rôle de l’interleukine-1 dans les dommages cérébraux périnataux : Perspectives de neuroprotection

Les dommages cérébraux périnataux sont associés à plusieurs pathologies neurodéveloppementales, principalement la paralysie cérébrale, pour lesquelles aucun traitement n'est disponible. Ces dommages résultent de deux types d'agressions soit l'hypoxie-ischémie, diminution de l'apport en oxygène/sanguin au cerveau, et l'infection/inflammation en fin de gestation. L'expression cérébrale d'interleukine (IL)-l, est un facteur central à ces agressions. Bien que l'association entre l'IL-I et la modulation du développement cérébral soit connue, le lien causal entre les deux est encore controversé dû, entre autre, à l'utilisation de nombreux modèles expérimentaux manquant souvent de pertinence avec ce qui est observé chez l'humain.

Dans le but de comprendre le rôle de l'IL-I dans les dommages cérébraux périnataux, nous avons caractérisé de façon anatomique et fonctionnelle un modèle animal combinant, dans la période périnatale, les deux types d'agressions rencontrés chez, l'humain, afin d'établir la concordance avec la pathologie humaine. Nous avons démontré la présence de dommages cérébraux et déficits moteurs associés, correspondant aux caractéristiques majeures de la paralysie cérébrale. Ces dommages cérébraux sont associés à un déséquilibre pro-inflammatoire du système de l'IL-I, qui est au cœur de la pathophysiologie. Un déséquilibre similaire du système est aussi observé dans le placenta, exposé à l'inflammation en fin de gestation. L'administration maternelle d'un antagoniste spécifique pour l'IL-l, diminue l'impact placentaire de l'inflammation et subséquemment augmente la survie des nouveaux nés tout en protégeant leur cerveau et fonctions motrices, démontrant ainsi le lien causal entre l'IL-I et l'atteinte cérébrale. Parallèlement, ce même déséquilibre du système de l'IL-I a été observé dans des tissus cérébraux de nouveaux nés humains atteints, démontrant la pertinence des résultats obtenus à l'aide du modèle expérimental.

En résumé, mes travaux ont permis de démontrer le rôle central de l'IL-I dans la genèse des lésions cérébrales périnatales ainsi que le potentiel thérapeutique de son antagonisme.