Récipiendaires 2002

En Sciences de la santé,Isabelle Dionne a remporté le prix de la meilleure thèse pour sa recherche sur La réplication des télomères et la réplication conventionnelle : deux mécanismes concertés, présentée pour l’obtention du doctorat en microbiologie. Fait à noter, la lauréate s’est classée deuxième au Prix du doctorat 2002 du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). Isabelle occupe maintenant un emploi à l’Université de Cambridge.

En Lettres, sciences humaines et sociales, la thèse de Marie-Pierre Luneau, Le manche et la cognée : Lionel Groulx, une vie d’écritures, présentée pour l’obtention d’un doctorat en études françaises, cheminement études littéraires, a eu la faveur des membres du jury. Ces derniers ont été impressionnés par la qualité de la recherche, qui sera d’ailleurs publiée dans quelques mois. Marie-Pierre poursuit sa carrière de recherche en effectuant un stage postdoctoral à l’Université Laval où elle travaille sur l’histoire du pseudonyme et du nom de plume au Québec.

Dans la catégorie Sciences naturelles et génie, Élyse Bourque a reçu le Prix du vice-rectorat pour sa thèse Étude de la relation Diels-Alder transannulaire de macrocycles à 14 membres de géométrie trans-trans-trans comportant un diénophile activé ou non activé, présentée pour l’obtention du doctorat en chimie. Cette thèse met en évidence une nouvelle méthode de construction moléculaire qui facilitera la découverte de nouveaux médicaments en industrie pharmaceutique. La lauréate est présentement en stage postdoctoral à l’Université de Leeds, au Royaume-Uni.

* Ce texte est extrait du Journal universitaire Liaison - Vol. XXXVI, numéro 13 - 21 février 2002