Station SIRENE

Station SIRENE Photo : Université de Sherbrooke

La station SIRENE (Site interdisciplinaire de recherche en environnement extérieur) est un laboratoire et un site expérimental sécurisé sur le campus de l'Université de Sherbrooke pour des recherches en télédétection, environnement, génie, climatologie, agronomie, hydrologie et métrologie. Le bâtiment (pavillon K3) est connecté au réseau Internet. Le terrain comprend une station nivologique et météorologique complète. Cette station a été construite à l'aide de subventions de la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI), du ministère de l'Éducation du Québec et de l'Université de Sherbrooke. Le coût de l’infrastructure a été de 350 000 $ et la valeur des équipements est de 1 500 000$.

Dans le but de favoriser la réalisation de projets dans les différentes disciplines reliées à l'environnement, cette station a pour objectifs de :

  • Fournir tous les outils et équipements permettant aux étudiants et aux professeurs de réaliser des projets dans un environnement où tous les paramètres physiques et optiques peuvent être mesurés et contrôlés.
  • Développer les moyens et les méthodes pour mesurer, par télédétection, les paramètres des caractéristiques physiques et optiques de l'environnement (neige, sol, végétation et atmosphère).
  • Avoir un endroit sécuritaire et protégé pour permettre la réalisation de mesures ponctuelles ou continues dans le temps.

Applications

  • Fournir des données d'entrée pour les codes de modélisation et de simulation des processus d'interactions sol-végétation-atmosphère et permettre ainsi leur validation.
  • Valider les produits issus ou dérivés d'acquisitions aéroportées ou satellitaires (modèle d'inversion).
  • Extraire les variables biophysiques de milieux naturels ou les variables structurelles de construction par sondage non destructif (photographie, imagerie 3D laser, spectrométrie).
  • Vérifier au sol différentes propriétés physicochimiques de l'environnement, susceptibles d'être mesurées par télédétection, à l'aide de méthodes analytiques normalisées plus conventionnelles en laboratoire.
  • Suivre plusieurs phénomènes dynamiques naturels ou anthropiques de divers environnements (types d'érosion des sols, dégradation des sols agricoles, pollution des eaux, évolution de la biomasse).
  • Développer des méthodologies de mesures spectroradiométriques de cibles naturelles ou cultivées.
  • Étalonner des capteurs avec des méthodes d'analyse normalisées en laboratoire.
  • Analyser, comprendre et modéliser des phénomènes intervenant dans la physique de la mesure.
  • Caractériser et modéliser des propriétés microondes, thermiques et optiques des cibles terrestres et de l'atmosphère.

Cette station est ouverte à toute la communauté scientifique de l’Université de Sherbrooke.

Pour plus d’information