Daphnée Genesse, Étu.  psy. clin.

Les insécurités d'attachement et les besoins psychologiques d'autonomie et de connexion : un équilibre difficile


Objectifs

  • Développer un nouveau questionnaire qui mesure les besoins d’autonomie et de connexion (et leur conciliation) dans le couple.
  • Examiner ses propriétés psychométriques.
  • Explorer les liens entre les besoins psychologiques d’autonomie et de connexion (et leur conciliation) et les insécurités d’attachement.

Résumé

La conciliation des besoins psychologiques d’autonomie et de connexion est un enjeu important des relations amoureuses (La Guardia et al., 2000). En effet, combler son besoin d’autonomie tout en étant en relation avec son partenaire représenterait un défi pour les couples (Baxter & Montgomery, 2000). La théorie de l’attachement et la théorie de l’auto-détermination (TAD) soulignent l’importance des besoins fondamentaux au sein de la relation de couple (Hadden et al., 2016; Mikulincer & Shaver 2016). L’individu qui présente une sécurité d’attachement (c.-à-d. degrés faibles d’anxiété et d’évitement) possèderait les ressources nécessaires pour satisfaire ses besoins psychologiques fondamentaux et ceux de son partenaire (La Guardia et al., 2000) alors que les individus présentant une ou des insécurités d'attachement auront plus de difficulté à concilier les deux besoins, priorisant généralement un besoin au détriment de l'autre. Le seul outil recensé évaluant ces besoins au sein du couple est le Need Fulfillment (La Guardia et al., 2000). Il mesure toutefois le soutien à l’autonomie, à la connexion et à la compétence que l’individu dit recevoir de son entourage, incluant le/la partenaire. Afin de répondre à ces lacunes, le Questionnaire de Conciliation Autonomie-Connexion (QCAC) a été créé. Pour ce faire, un bassin initial d’énoncés a été dégagé. Par la suite, une analyse critique de la part d’experts (par accord inter-juge) a permis de générer une version initiale de l’outil. Le QCAC a ensuite été administré à 500 adultes en couple. Les analyses factorielles conduites sur le QCAC démontrent une structure en cinq facteurs (connexion, autonomie, priorise connexion, priorise autonomie et concilie ses besoins) soutenant la validité de construit. La validité convergente est appuyée par des corrélations significatives avec des mesures de satisfaction conjugale, de bien-être, d’attachement amoureux et de désirabilité sociale. La cohérence interne suggère une fidélité adéquate. Les analyses de régression multiples révèlent que l’anxiété d’abandon est liée négativement au besoin d’autonomie et à la conciliation des besoins psychologiques ainsi que positivement à la perception de prioriser à la fois son besoin de connexion et son besoin d’autonomie dans le couple. De plus, l’évitement de l’intimité est lié négativement au besoin d’autonomie et de connexion et à la conciliation des besoins psychologiques ainsi que positivement à la perception de prioriser son besoin de connexion. Les résultats seront discutés selon la TAD et la théorie de l’attachement.