Exigences linguistiques et scolarité préparatoire

Exigences linguistiques

Connaissance du français

Vous devez posséder une connaissance fonctionnelle du français lu et entendu avant de débuter le programme. À titre indicatif, vous devriez être capable de comprendre près de 80% d’une conversation en français québécois et de lire des textes en français sans devoir passer par un traducteur.

Ainsi, si vous avez réalisé toutes vos études dans une langue autre que le français, vous devrez obligatoirement réussir le test de français international (TFI) (http://www.ets.org/tfi) avec un score total supérieur ou égal à 860 sur 990 pour pouvoir débuter votre programme.

Au-delà de ces exigences minimales, il sera possible de parfaire vos connaissances du français par l’entremise de cours adaptés au Centre de langues au cours de votre première année d’inscription pour respecter l’article 6.1 du Règlement des études et la politique linguistique de l’UdeS. Ces cours seront non contributoires à votre programme de maîtrise ou de doctorat et des frais de scolarité supplémentaires vous seront facturés.

Connaissance de l'anglais

La connaissance de l’anglais n’est pas une condition d’admission mais plusieurs ouvrages et références en langue anglaise sont utilisés dans les cours.  Il en est de même pour la majorité des articles scientifiques que vous devrez lire dans le cadre de vos activités de recherche. Une bonne connaissance de la langue anglaise est donc recommandée. À titre indicatif, vous devriez minimalement être capable de lire et résumer des rapports, articles et textes complexes en comprenant divers points de vue et arguments et en n’utilisant que ponctuellement un dictionnaire ou un traducteur. Ceci correspond au Niveau 3 au Test de classement d’anglais langue seconde de l’Université de Sherbrooke ou à un résultat supérieur ou égal à 550 sur 990 au Test of English for International Communication (TOEIC).  Si ce niveau n’est pas atteint, il est fortement recommandé de parfaire vos connaissances de l’anglais avant ou dès votre premier trimestre par l’entremise de cours adaptés au Centre de langues. Ces cours seront non contributoires à votre programme de maîtrise ou de doctorat et des frais de scolarité supplémentaires vous seront facturés.

Scolarité préparatoire au doctorat

Selon votre préparation antérieure, vous pourriez être tenu de suivre des cours d’appoint pendant votre premier trimestre au doctorat.  Ainsi, si vous n’avez pas suivi les cours RSS701 Analyse des données en sciences de la santé (ou l’équivalent) et RSS702 Concepts méthodologiques en sciences de la santé (ou l’équivalent) dans le cadre de la maîtrise, vous devrez réussir ces cours dès l’admission. Pour le doctorat avec concentration en sciences infirmières, le cours MSI601 Fondements des sciences infirmières (ou l’équivalent) sera également exigé s’il n’a pas été suivi à la maîtrise. Ces cours d’appoint seront non contributoires à votre programme de doctorat et des frais de scolarité supplémentaires vous seront facturés.

Si vous détenez une maîtrise de type cours ou si votre formation est dans une discipline connexe aux sciences de la santé, cette scolarité préparatoire pourrait vous être demandée avant l’admission au programme de doctorat (propédeutique). Les cours suivis en formation propédeutique seront non contributoires à votre programme de doctorat et des frais de scolarité supplémentaires vous seront facturés.