Analyseur physisorption

Le principe à la base de la physisorption repose sur des forces intermoléculaires entre un adsorbat et un adsorbant. Ces forces sont connues sous le nom d’interactions de Van der Waals. Puisque ces interactions existent entre n’importe quelles molécules, la physisorption est présente à la surface de n’importe quel solide. C’est en général un processus réversible et est facilement réalisable sans modification quant à la nature de l’échantillon.

L’analyseur ASAP 2020 de la compagnie Micromeritics permet d'évaluer la surface spécifique d'un matériau selon ce dernier principe. L’échantillon est soumis à la présence d’un gaz, habituellement de l'azote, dans une gamme étalée de pression afin de générer un isotherme d’adsorption. L’information sur la quantité de gaz adsorbé est déduite des variations de pression engendrées par les interactions entre l’échantillon et la phase gazeuse.

L’information relative à la surface spécifique est extraite à l'aide de l'équation de BET (Brunauer, Emmett et Teller) tandis qu’une étude plus poussée permet d’obtenir de l’information sur la taille, le volume et la distribution des pores selon le modèle BJH (Brunauer, Joyner et Halenda).

Personne-ressource

Carl St-Louis