Gilles Vandal

Biographie

Professeur titulaire à l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke, il détient un doctorat en histoire américaine du Collège William and Mary, en Virginie. Il est l’auteur de deux livres et il a publié une trentaine d’articles scientifiques dont plusieurs dans des revues internationales. Il a obtenu en 1992-93 la prestigieuse bourse Fulbright. Il fut professeur invité à l’Institut d’études politiques de Grenoble à l’automne 2009. Son enseignement touche les institutions politiques des États-Unis, la politique étrangère américaine, les mécanismes de prise de décision chez les grands dirigeants démocratiques et les grands enjeux du 21e siècle.

Résumé de la conférence

« Origines et évolution de la relation spéciale canado-américaine, 1935-1985 »

En 1945, Harry Truman, nouveau président américain, déclarait que les relations entre le Canada et les États-Unis avaient atteint un tel niveau qu’il était devenu impossible de se percevoir comme des pays étrangers. Pour sa part, le président John F. Kennedy affirmait en 1961 que « La géographie nous a fait des voisins. L’histoire nous a fait des amis. L’économie nous a fait des partenaires. Et la nécessité des alliés. » Finalement, le président Lyndon B. Johnson déclarait en 1967 que « Les États-Unis pouvaient se considérer comme bénis. Nous pouvons remercier Dieu pour beaucoup de choses. Mais le don de la Providence que nous chérissons le plus est de nous avoir donné comme voisin sur ce merveilleux continent le peuple et la nation canadienne. » Ces trois présidents définissaient ainsi la relation spéciale qui unissait leur pays au Canada.

Cette relation spéciale s’est en grande partie maintenue, en dépit des aléas de l’histoire, jusqu’à aujourd’hui. D’ailleurs, le président Obama exprimait en février 2009 le souhait de rétablir la relation spéciale qui a uni les deux pays au cours du dernier siècle, affirmant que le Canada représentait le meilleur ami et le meilleur allié des États-Unis. Dans le cadre du présent texte, je vais analyser l’évolution de la relation spéciale qui a uni le Canada et les États-Unis entre 1935 et 1985.