École d'été 2015 - Renseignement : perspective et analyse

Du lundi 4 mai au samedi 9 mai - Local principal : L1-11605
REL707-10 Campus de Longueuil
Une inscription préliminaire est obligatoire. Pour toute information, veuillez contacter :
Eugenie.dostie-Goulet@USherbrooke.ca conseillère aux études supérieures
Téléphone : 819 821-8000 poste 65612

L'objectif de cette école est triple :

  1. comprendre l’évolution et l’importance du renseignement comme politique publique dans le monde actuel, en prenant soin de distinguer les différentes formes de renseignement (civil, criminel, militaire, etc.);
  2. mettre en perspective l’importance du contrôle démocratique sur les institutions de renseignement;
  3. acquérir la capacité de mener à bien une collecte et une analyse de renseignement à partir de sources ouvertes.

Cette école se déroulera sur une semaine intensive de six (6) jours. Les jours 1 à 5, elle est basée sur des séminaires, complétés par des lectures, des exercices pratiques (apprentissage par problèmes, groupes de travail) et des conférences données par des universitaires et des praticiens. Le jour 6, elle donnera lieu à une simulation en temps réel portant sur une menace en lien avec la radicalisation et la violence extrémiste au pays, dont la préparation sera répartie sur l’ensemble de la semaine.

Les responsables et les intervenants

Cette année, l’école d’été sera dirigée par David Morin et Rémi Landry, respectivement professeur adjoint et professeur associé à l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke.

Ce cours accueillera également des chercheurs de renom tel que :

  • Éric Dénécé, directeur du Centre française de recherche sur le renseignement (CF2R)
  • Stéphane Leman-Langlois, professeur titulaire, programme de criminologie, École de service social de l’Université Laval, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en surveillance et construction sociale du risque et directeur de l’Équipe de recherche sur le terrorisme et l’antiterrorisme
  • Miron Manor, ancien sous-directeur du Institute of Policy and Strategy du Interdisciplinary Center (IDC) à Herzliya, en Israël

et des experts issus du milieu de la pratique tel que :

  • Alain Chouet, ancien chef du Service de renseignement de sécurité (S.R.S.) de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (D.G.S.E)
  • Mark Cosenzo, directeur adjoint au filtrage de sécurité, Service canadien du renseignement de sécurité
  • Me François Dadour, avocat spécial
  • Colette D’Avignon, Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications
  • Charles Fugère, avocat, Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité
  • Marie-Sophie Gauthier, Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications
  • Major Frédérick Jean, G2 2 Div CA/FOI(Est)
  • Line Pineault, Conseillère stratégique au directeur, Direction du renseignement de sécurité, Sûreté du Québec
  • Sacha Richard, directrice de recherche, Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité
  • Anna Zubrzycka, Commissariat à la protection de la vie privée du Canada

Les thèmes suivants seront abordés

  • Processus décisionnel et renseignement : Définitions et concepts : types de renseignement (militaire, criminel, de sécurité, économique, etc.) et niveaux (stratégique, tactique, opérationnel), espionnage, contre-espionnage, ingérence, etc. Les études sur le renseignement. Une brève histoire du renseignement.
  • La communauté du renseignement au Canada et sa relation avec les autres acteurs. Les agences gouvernementales aux différents paliers de gouvernements (civils, militaires et policiers) : rôles et responsabilités. Le secteur privé. La société et les communautés.
  • Le cycle du renseignement. L’orientation. La collecte d’informations (« -INT »). L’exploitation et les différents niveaux d’analyse. La diffusion.
  • Le renseignement face aux enjeux contemporains de la sécurité. Terrorisme et extrémisme violent. Groupes criminels. Armes de destruction massive. États faibles. Espionnage économique. Cyber-sécurité.
  • Les grandes puissances du renseignement : une cartographie des États. États-Unis, Royaume-Uni, France, Chine, Russie, Israël, Hollande, Suède, Danemark et Japon.
  • La coopération internationale et l’échange en matière de renseignement. Canada-États-Unis. « Five Eyes ».
  • Le contrôle du renseignement : droit, éthique et politique.