Projet AVIVER: Accroître le Vécu Inclusif du Virtuel Éducatif au Réel

Personnes impliquéesProfesseure responsable: Marie-France Nadeau
DescriptionLe projet AVIVER mise sur la réalité virtuelle immersive en tant que stratégie pédagogique tournée vers l'apprentissage expérientiel. Il vise à accroitre la préparation des futures personnes enseignantes à la pédagogie inclusive, en les exposant à plusieurs environnements représentatifs de pratiques exemplaires à la réussite et la persévérance éducatives. Dans le cadre de ce projet, des captations vidéoscopiques de situations d’enseignement-apprentissage réelles seront effectuées simultanément à partir de deux dispositifs, de manière à optimiser le matériel pédagogique numérique développé et à répondre à quatre objectifs gradués de formation. Le premier dispositif a une visée plus globale de formation et s’appuie sur une technologie de captation vidéo 360 visionnée à partir d’un casque de réalité virtuelle en mode classe inversée. Sous forme de « visites », il permet d’explorer des classes variant selon leur contexte (ex. : diversité culturelle, classe multiniveaux) ou approche (recours au numérique, co-enseignement, apprentissage par projets). Ce dispositif est une initiation pour intérioriser de façon autonome la compréhension d’une réalité plus ou moins rapprochée à partir des objectifs suivants : (1) observer et analyser la classe à partir de critères préétablis; (2) comprendre l'effet des approches et pratiques et celui de l'organisation des ressources (environnement, gestion du

temps, recours au numérique) sur les élèves et l'enseignant. Ce dispositif plonge les futures personnes enseignantes dans la perspective d'autrui et agit comme tremplin vers les premières expériences pratiques (ex. : stage). Le deuxième dispositif utilise la vidéo immersive ultra-haute résolution Ensem et a une visée plus spécifique au regard des habiletés d’analyse de micro situations de classe (ex.: situation de crise, enseignement de la lecture à un petit groupe d'élève). Il constituera une amorce à des études de cas à accomplir de manière collaborative en sous-groupe, pour répondre aux objectifs suivants : (3) analyser les choix effectués et les conséquences chez certains élèves et (4) proposer et planifier des améliorations en vue de susciter l'engagement et l'apprentissage des élèves. Ces dispositifs, à partir des expériences émotives suscitées, favorisent un apprentissage réflexif et le développement de l'empathie.
Retombées identifiéesRésultats de la recherche et des productions qui en découlent - à venir
ValorisationÀ venir.
ProspectivesAutres demandes de financement - projet FIP 2019