Historique du Pôle

La création du Pôle d’innovation technopédagogique à la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke vient en quelque sorte renforcer l’orientation technologique déjà entreprise par la Faculté au début des années 2000. En effet, le secteur Performa est préoccupé depuis plus de 40 ans par la formation pédagogique à distance du personnel enseignant au collégial, le département de pédagogie a, en 2008, mis sur pied une maitrise qualifiante en enseignement entièrement en ligne et de nombreux projets d’innovation pédagogique émanant de l’ensemble des départements et secteurs de la Faculté ont vu le jour.

En 2016, le comité de direction facultaire, par la voix du vice-décanat à la formation, réaffirmait son intention de poursuivre ce virage numérique dans les activités pédagogiques en présentiel, hybride et en ligne de la Faculté. Une équipe déjà engagée dans cette voie depuis quelques années a alors proposé, dans le cadre des projets soutenus par le vice-rectorat à l’enseignement, la création d’un Pôle facultaire d’innovation technopédagogique pour soutenir ce virage. Appuyé par la direction de la Faculté, ce Pôle devient ainsi le fer-de-lance de ce développement de l’innovation technopédagogique facultaire.

À l’ère d’un développement fulgurant des technologies, de l’usage démocratisé des téléphones intelligents et des tablettes, et de la présence omniprésente des médias sociaux dans notre société, l’université et l’école d’aujourd’hui doivent emboiter le pas et saisir l’occasion d’évaluer la pertinence de ces nombreux outils pour faciliter l’apprentissage et le développement personnel et professionnel des individus et, plus particulièrement, des étudiantes et des étudiants en formation initiale, ainsi que des personnes enseignantes ou professionnelles de l’éducation en formation continue.

Le terreau est fertile pour un tel projet puisque le corps enseignant est déjà pleinement engagé dans ce mouvement. Ce dernier, dans sa préoccupation de former de futurs professionnelles et professionnels de l’éducation pour des milieux de pratique innovants, veut être à l’avant-garde et insuffler un caractère novateur et critique dans son usage des technologies. Plusieurs initiatives ont vu le jour dans les différents départements et secteurs de la Faculté, sans que celles-ci ne soient toujours pleinement valorisées et diffusées. Les efforts et réalisations demeurent trop souvent isolés.

Aujourd’hui, le défi demeure de coordonner les diverses actions et innovations technopédagogiques, de susciter et d’encourager les nouvelles initiatives des différentes personnes concernées par la formation, de favoriser le développement de compétences technopédagogiques individuelles et collectives, de consolider les expertises existantes, de développer une synergie entre les personnes clés à l’interne (chercheuses et chercheurs, responsables de programme, ressources professorales, professionnelles) et à l’externe (milieux de pratique, ressources de soutien à l’innovation, etc.). Toutes ces visées doivent concourir à améliorer la qualité de la formation.