Simon Fissette

Découvrir le monde tout en travaillant à ce que l’on aime le plus!

Stage à Yale University

Lors de mon précédent stage à l’automne dernier, j’ai eu la chance de me joindre à un groupe de recherche de très bonne renommée à l’Université Yale aux États-Unis. J’y suis présentement de retour dans le cadre de mon dernier et quatrième stage. L’université est située sur la côte Est américaine à une heure et demie de New York en direction de Boston dans le centre-ville de New Haven, petite ville d’environ cent mille habitants.

Yale est l’une des plus prestigieuses et des plus riches universités des États-Unis et cela se voit au premier coup d’œil. Le campus est vraiment superbe, car la plupart des bâtiments sont d’architecture gothique et on sent que l’université possède une longue et riche histoire. L’université s’apparente plus à celle d’Oxford ou de Cambridge en Angleterre en raison de son architecture et du fonctionnement des études au premier cycle qui diffère des autres universités américaines. En fait, ça fonctionne exactement comme dans Harry Potter où les étudiants sont répartis et demeurent dans différentes maisons (collèges) qui sont en compétition.

Parlant de compétition, mentionnons l’intense rivalité entre Yale et Harvard qui dure maintenant depuis plus d’un siècle, et ce, dans presque tous les domaines. Cela devient particulièrement évident lors de la traditionnelle partie de football opposant les deux universités. Yale possède d’ailleurs des installations sportives très impressionnantes; le centre sportif serait en fait le plus gros et élaboré au monde selon ce que je ne manque pas de profiter.

Yale est aussi célèbre pour ses sociétés secrètes dont la plus connue est Skull and Bones; George W. Bush et John Kerry ont d’ailleurs publiquement confirmé en être membres lors des dernières présidentielles… De plus, les trois derniers présidents américains sont diplômés de Yale. À propos de l’actuel président, invité à parler lors de la cérémonie de collation des grades à Yale en 2001, il a déclaré : « To you 'C' students, you too can be president of the United States  ». (hum…)

Je travaille présentement sur le même projet que j’ai commencé lors du stage précédent au Département de physique appliquée  dans le groupe de Michel Devoret. Son groupe se spécialise dans l’électronique quantique à base de supraconducteur, notamment dans le but d’un éventuel ordinateur quantique. Du point de vue technique, ces expériences sont assez exigeantes à cause de l’électronique à hautes fréquences et des très basses températures requises. Ce qui m’intéresse particulièrement est le fait qu’on y applique des connaissances qui sont propres aux physiciens, soit la physique quantique. Voilà qui explique pourquoi j’ai voulu me joindre à ce groupe à Yale en plus du désir de simplement voir autre chose et d’améliorer mon anglais. De plus, j’y apprécie beaucoup la large communauté internationale sur le campus, la plupart des gens que je côtoie sont des étudiants gradués qui proviennent d’un peu partout dans le monde.

Cet été, j’ai aussi eu le plaisir de passer trois semaines à Paris pour travailler dans un autre groupe là-bas au CEA (Commissariat à l’Énergie Atomique). J’ai donc pu profiter d’un beau voyage payé par le labo et visiter une bonne partie de ce qu’il y a à voir à Paris! Mais bon, ça c’était en quelque sorte un autre stage que je n’élaborerai pas…

Sur ce, n’hésitez pas à profiter de vos stages pour voir ce qu’il se passe à l’extérieur du Québec et pour voyager un peu. On y apprend beaucoup plus de choses que l’on pourrait le croire à première vue.

Cheers!
Simon Fissette
Étudiant en physique

Pour plus d’information, voir le site Internet du groupe de recherche Qlab ou encore l'article de l'Attracteur « La petite histoire de l'ordinateur quantique »