Jean-François Morissette

Récit d'une session d'études à l'étranger

Finir son bac chez les Vikings!

La proximité du port aérien de Copenhague a permis à Jean-François de visiter plusieurs pays européens dont la Belgique.
La proximité du port aérien de Copenhague a permis à Jean-François de visiter plusieurs pays européens dont la Belgique.

Dès mon tout jeune âge, les pays nordiques de l'Europe ont occupé mon imaginaire : les Vikings, la glace, le froid, les langues mythiques norroises et finnoises et le fait que des contrés aussi petites que la Suède et la Finlande nous donnent autant de fil à retordre au hockey. C'est donc sans hésitation que je me suis envolé vers la Suède pour ma dernière année de baccalauréat. Destination : Lunds Universitet, dans la province de la Scanie, la plus méridionale du pays.

Fondée en 1666, cette école respire l'Europe médiévale, avec l'immeuble principal d'un blanc immaculé, les allures de château de l'Akademiska Föreningen, société académique, et le fameux « quart académique », c'est-à-dire que les cours commencent toujours 15 minutes après l'heure indiquée. C'est une formidable école, mais après un semestre, je me rends compte qu'il ne faut pas prendre notre Université de Sherbrooke à la légère. À mon avis, la formation offerte (surtout dans mon baccalauréat en physique) est des plus compétitives avec les meilleures universités de l'Europe.

L'adaptation à la vie suédoise est très facile. Les gens y sont très décontractés et la simplicité et l'efficacité vont de pair. Et comme tout est propre ici! On peut nager et pêcher sans danger dans les eaux de Stockholm! À mon avis, les Suédois sont les gens ayant le plus d'affinités avec nous Québécois ou Canadiens. On se sent chez soi en Suède dès les premiers jours. À part peut être pour la langue : le suédois est totalement incompréhensible pour le néophyte. Il vous prendra un mois pour laisser votre dictionnaire à la maison quand vous irez à l'épicerie. C'est une langue très expressive et l'une des plus belles que j'aie entendue en Europe.

La proximité du port aérien de Copenhague m'a aussi permis de visiter d'autres pays européens. Venant d'un pays où l'on peut conduire en ligne droite pendant 5 jours sans passer de frontière, la proximité et l'efficacité des moyens de transport fait de l'Europe un rêve pour le jeune voyageur. J'ai donc pu fouler le sol de l'Angleterre, de la Belgique, de la Suisse, de l'Estonie et du Danemark. J'ai même pu réaliser le rêve de plusieurs étudiants universitaires : j'ai assisté à l'Oktoberfest, à Munich.

Hej då!
(Au revoir!)

Jean-François Morisette
Étudiant au baccalauréat en physique à l'Université de Sherbrooke

Source : cahier publicitaire « Formation », La Tribune, 12 janvier 2007
L'auteur s'est permis un ajout par rapport à cette publication.