Centre de recherche Société, Droits et Religions
de l'Université de Sherbrooke

Depuis la Seconde Guerre mondiale sous la poussée de l’immigration, on assiste au Canada, comme ailleurs en Occident, à une prise en compte toujours plus forte des minorités. Les ressortissants de ces groupes, souvent rassemblés en communautés ethniques et établies dans les villes, constituent fréquemment des minorités clairement circonscrites où les dimensions culturelles et religieuses continuent d’être des vecteurs importants d’identification et d’intégration sociale. L’établissement de ces communautés, conjugué à l’évolution du droit national et international, nous place devant de nouveaux défis normatifs et mettent à jour les carences du système normatif « traditionnel » ou « national » canadien à pouvoir encadrer parfaitement ces développements sociaux, lui qui avait été conçu à l’origine pour une société beaucoup plus homogène et stable au plan culturel et religieux. Dès lors, comment l’État canadien peut-il rencontrer cette diversité culturelle et religieuse?

Le SoDRUS se propose d’étudier les confrontations de normes et de valeurs qui résultent du multiculturalisme et de chercher des voies de dialogue et de cohabitation, de voir comment le multiculturalisme, en tant que système de normes et de valeurs, peut recevoir les normes et les valeurs provenant des divers groupes culturels et, à l’inverse, comment ces groupes peuvent se laisser redéfinir par le multiculturalisme.

Consulter le site